FBN-SPO-NEW-ENGLAND-PATRIOTS-V-ARIZONA-CARDINALS

Crédit : AFP

NFL

Le propriétaire des Patriots plaide non coupable

Publié | Mis à jour

Le propriétaire des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, Robert Kraft, a plaidé non coupable à deux accusations pour sollicitation de services sexuels, jeudi.

Selon les documents de la cour, l’homme de 77 ans a également demandé de ne pas être jugé par un jury.

Selon le quotidien «New York Post», qui a révélé de nouveaux détails dans cette affaire, Kraft pourrait par ailleurs s’en sortir sans trop de dommages.

Rappelons que Kraft et 24 autres individus ont été accusés, la semaine dernière, d’avoir sollicité des services sexuels au Orchids of Asia Day Spa, un établissement soupçonné d’être relié à un réseau de trafic humain, en Floride.

Or, pendant ses visites au salon de message les 19 et 20 janvier, soit durant le week-end de la finale de l’Association américaine, Kraft aurait été filmé avec deux femmes n’étant pas de jeunes prostituées. Il aurait plutôt profité des services de la gérante du spa, une dame de 45 ans, et ceux d’une massothérapeute licenciée de 58 ans. C’est du moins ce qu’ont indiqué des experts légaux au «New York Post».

Par ailleurs, un nouvel élément vient jouer en faveur du propriétaire des Patriots. Intercepté alors qu’il était à bord d’une voiture, les policiers auraient effectué un barrage routier prétextant une infraction pour arrêter le véhicule dans lequel se trouvait Kraft. Pourtant, le proprio des Patriots aurait été appelé à descendre du véhicule pour l’identifier, même s’il n’était pas le conducteur.

Il risque gros

Si jamais Kraft était reconnu coupable dans ce dossier, le propriétaire pourrait écoper d'une peine maximale d'un an de prison et d'une amende de 5000 $, en plus de devoir suivre un cours sur le trafic humain.

Kraft est représenté par l’avocat Jack Goldberger, qui a notamment défendu le milliardaire Jeffrey Epstein dans une affaire de trafic de mineures. Lundi, Kraft avait été officiellement inculpé pour avoir sollicité des services sexuels.

La surveillance vidéo avait permis aux agents d’appréhender 25 clients, dont Kraft et l’ancien président de Citigroup, John Havens.

Le 19 janvier, Kraft était débarqué au Orchids of Asia Day Spa où il a profité d’un massage de 25 minutes impliquant deux femmes. Le lendemain, le propriétaire des Patriots aurait passé 11 minutes en compagnie d’une masseuse qui l’aurait accueilli en le serrant dans ses bras avant de le caresser et de «placer sa tête à la hauteur de son membre», a-t-on rapporté.

D’après les extraits d’une vidéo de surveillance, la dame avait ensuite aidé son client à s’habiller. Celui-ci lui aurait ensuite remis un billet de 100 $ et un autre billet non identifiable.