Canadiens

«On a commencé en retard» - Claude Julien

Publié | Mis à jour

Le genre de match que le Canadien de Montréal ne devait pas échapper contre une équipe qui n’est plus dans le portrait des séries éliminatoires.

Mais les Devils du New Jersey n’ont qu’un rôle à jouer d’ici à la fin du calendrier, celui de trouble-fête. Le Tricolore en sait quelque chose.

C’est sa troisième défaite de suite contre une formation qui, faut-il le rappeler, était privée lundi d’éléments importants, dont Taylor Hall, Sami Vatanen et Will Butcher.

Visiblement irrité, Claude Julien s’est limité à de courtes réponses quand il s’est présenté devant les journalistes. Le faux départ de son équipe a fait mal.

Dans la course aux séries éliminatoires, le Canadien reste la première équipe repêchée avec 73 points, mais les Hurricanes de la Caroline et les Penguins de Pittsburgh suivent à 72. Et ces deux équipes ont un match de plus à disputer.

30 minutes trop tard

«On a commencé le match en retard, a déclaré l’entraîneur-chef du Canadien. C’est l’histoire de la rencontre et c’est aussi simple que ça. On a commencé à jouer après 30 minutes.»

Julien a voulu passer un message devant les micros: la nonchalance n’a pas sa place, surtout pas à la fin de février.

«Les passes étaient molles, a-t-il renchéri. On n’était pas là. Puis, en deuxième moitié de rencontre, on s’est replacé. On ne peut penser gagner des matchs à ce temps-ci de l’année quand on n’est pas prêt en début de rencontre.»

«Prochaine question»

Le Canadien n’a pu profiter de quatre avantages numériques contre les Devils.

«Je n’ai rien à dire à ce sujet, a déclaré Julien. Prochaine question...»

Le Canadien ne compte que deux victoires à ses sept derniers affrontements. Il subit aussi une cinquième défaite d’affilée sur les patinoires adverses.

«L’équipe n’est peut-être pas aussi sûre d’elle-même qu’elle l’a déjà été, reconnaît Julien. Ça fait un petit bout de temps qu’on n’est pas à point.»

Le cas Lehkonen

Malgré deux belles chances de marquer en première période, Artturi Lehkonen n’a pas été capable de mettre fin à sa léthargie, n’ayant pas trouvé le fond du filet à ses 25 dernières rencontres.

L’occasion ne serait-elle pas appropriée d’aller le faire réfléchir dans les gradins contre les Red Wings?