Canadiens de Montréal

J’aurais aimé Derick Brassard à Montréal

J’aurais aimé Derick Brassard à Montréal

Félix Séguin, TVA Sports

Publié 25 février 2019
Mis à jour 25 février 2019

La présente saison des Canadiens de Montréal en est une de transition.

Marc Bergevin bâtit pour les années futures et j’étais convaincu qu’il ne sacrifierait pas l’avenir de l’équipe pour un joueur qui ne ferait que passer à Montréal.

Le directeur général du Tricolore a respecté son plan et il n’a pas dérogé des paramètres qu’il avait établis au terme de la dernière saison.

À la lumière du prix payé pour certains joueurs à la date limite des transactions, il y a un joueur que j’aurais aimé voir aboutir avec les Canadiens, et c’est le Québécois Derick Brassard.

Je juge que l’Avalanche l’a obtenu pour une bouchée de pain en cédant en retour un choix de 3e tour et un choix conditionnel de 6e tour (si Brassard est de retour l’an prochain avec l’Avalanche).

Bref, je pense que les Canadiens auraient pu acquérir Brassard sans contrecarrer les plans de l’équipe. Je crois que son acquisition aurait aidé les Canadiens à obtenir une place en séries.

À un prix modique

Âgé de 31 ans, Brassard est un joueur de centre expérimenté qui deviendra joueur autonome sans compensation au terme de la saison. Je reconnais qu’il a ralenti depuis deux ans, mais, à ce prix, je pense qu’il aurait pu aider les Canadiens en attaque et également en avantage numérique.

De plus, Brassard a toujours su se démarquer lors des séries éliminatoires. Il a d’ailleurs joué 90 matchs lors du tournoi printanier au cours de sa carrière.

Les Canadiens se seraient retrouvés avec un surplus de joueurs de centre avec Phillip Danault, Max Domi, Jesperi Kotkaniemi, Nate Thompson et Matthew Peca. Cependant, j’aurais très bien vu Domi être muté à l’aile ou encore Brassard jouer à gauche sur l’un des trois premiers trios.

En plus de ses qualités offensives, Brassard est un bon athlète et un bon coéquipier. Il aurait certainement eu un impact favorable auprès des jeunes joueurs du Tricolore, et tout cela à un prix modique.

C’est mon humble avis.

Place maintenant au dernier droit vers les séries.