Crédit : AFP

Ski et planche

Ski alpin: un podium qui fait du bien à l’équipe canadienne

Publié | Mis à jour

Dans une journée marquée par la deuxième place de l’Ontarienne Roni Remme, Marie-Michèle Gagnon s’est classée 13e au combiné de l’épreuve de Crans Montana, comptant pour la Coupe du monde de ski alpin, dimanche, en Suisse.

Remme, qui est montée sur le premier podium de Coupe du monde de sa carrière, a accusé un retard de 0,38 seconde au classement final sur l’Italienne Federica Brignone. Le bronze est allé à la Suisse et championne du monde en titre de la spécialité, Wendy Holdener (+1,04 seconde).

Provisoirement 13e après la manche de descente, Gagnon a terminé la journée avec un retard de 2,26 secondes sur Brignone. Aux Championnats du monde d’Are, au début du mois, l’athlète de Lac-Etchemin avait pris le 14e rang du combiné.

«Elle est sur un nuage! Habituellement, elle est super confiante dans les entrevues d’après course, sauf que là, elle n’en revenait pas et elle ne savait pas trop quoi dire. C’était vraiment mignon», a lancé Gagnon à propos de Remme en riant.

«[Cette deuxième place], c’est bon pour l’équipe au complet. L’équipe d’entraîneurs est en place depuis trois ans et il s’agit d’un premier podium avec elle et tout le monde est vraiment content», a poursuivi la Québécoise.

Sur le plan personnel, Marie-Michèle Gagnon analyse sa sortie de façon positive.

«Ce qui est bon, c’est qu’à la descente j’ai franchi une étape de plus dans mon approche. Ces derniers jours, je skiais la bonne ligne à l’entraînement, sauf que je n’attaquais pas et je ne bougeais pas assez. Ça, ça se développe avec la confiance et j’étais contente d’avoir accompli ça. Dimanche, je n’étais pas juste passive. J’étais plus à l’attaque.»

Peu entraînée en slalom cette année, la skieuse a mentionné qu’elle pourrait s’y remettre la saison prochaine, car la Fédération internationale de ski (FIS) serait sur le point de confirmer que le combiné sera au programme des Championnats du monde dans deux ans, alors que sa survie était en péril au cours des derniers mois.

Les meilleures skieuses de la planète mettront maintenant le cap sur la station russe de Rosa Khutor qui avait accueilli les épreuves olympiques des Jeux de Sotchi.

Le Canadien Brady Leman médaillé en Russie

Le Canadien Brady Leman a remporté la médaille de bronze de la Coupe du monde de ski cross de Sunny Valley, dimanche en Russie.

«Ce fut évidemment une journée difficile. J’ai dû me battre à chaque manche pour passer à la ronde suivante, a souligné Leman, qui a terminé deuxième dans chaque course menant à la finale, dans un communiqué. C’était une ronde finale difficile et je suis vraiment heureux de terminer troisième car les skieurs étaient très rapides.»

Il a été devancé par le Français Bastien Midol et le Suisse Alex Fiva.

Médaillé d’argent des Championnats du monde de ski cross en 2019, Leman compte maintenant trois podiums cette saison sur le circuit de la Coupe du monde.

Le Montréalais Chris Del Bosco a pour sa part fini huitième pour égaler son meilleur résultat de la saison. Le Torontois Kevin Drury s’est hissé au sixième rang.

Chez les dames, la Québécoise Brittany Phelan, médaillée de bronze la semaine dernière en Allemagne, s’est contentée de la neuvième place. Les Canadiennes India Sherret, Marielle Thompson, Kelsey Serwa et Abby McEwen ont respectivement terminé quatrième, septième, 10e et 16e.

L’épreuve a été remportée par la Suisse Fanny Smith, suivie de sa compatriote Sanna Luedi. La Française Alizée Baron a complété le podium.