FBL-ENG-LCUP-MAN CITY-CHELSEA

Crédit : AFP

Soccer

Manchester City conserve son titre en Coupe de la Ligue

AFP

Publié | Mis à jour

Manchester City a conservé la Coupe de la Ligue, devant une vaillante équipe de Chelsea, 4 tirs au but à 3 (0-0 a.p.), dimanche à Wembley, lors d'une finale marquée par la fureur de Maurizio Sarri après le refus de sortir de son gardien Kepa Arrizabalaga.

Ce premier trophée de la saison ouvre une perspective alléchante aux «Citizens»: après leur doublé Coupe de la Ligue-Championnat la saison passée, ils sont toujours en course pour un quadruplé cette saison.

Pour Chelsea, c'est plus compliqué. Contesté, Maurizio Sarri se devait de l'emporter dimanche pour conserver son poste. Si l'Italien n'est pas reparti avec le trophée, son équipe a toutefois montré de bonnes choses en seconde période. En tout cas, bien meilleure que lors du naufrage sur la pelouse de Manchester City il y a deux semaines en championnat (6-0).

La défaite lui laissera sans doute un goût amer après la scène surréaliste de la fin de la prolongation.

Sergio Agüero venait de tenter une dernière frappe, bien arrêtée par Kepa Arrizabalaga. Mais le gardien semble se blesser légèrement.

Sarri a alors voulu faire rentrer son remplaçant Willy Caballero, un changement annoncé par le quatrième officiel... Mais, de retour sur ses pieds, Kepa refuse pendant plusieurs minutes de sortir devant un Wembley interloqué!

Fureur

L'Italien, fou de colère, insiste, déchire sa veste, fait mine de quitter le stade, sans que le portier espagnol ne bouge d'un pouce... Est-ce le signe que Sarri a perdu son vestiaire? Ou simplement, que le gardien se sentait capable d'être décisif durant la séance de tirs au but à venir?

Las, le portier espagnol a bien détourné la tentative de Leroy Sané, mais, en face, Ederson a capté la frappe de Jorginho et a bénéficié du tir sur le poteau de David Luiz.

Une fin de match théâtrale, bien plus intéressante que les 120 premières minutes de la finale.

Sans être brillant, Manchester City a dominé la première heure de jeu, conservant le ballon et occupant la moitié de terrain d'un Chelsea pas inspiré du tout.

Mais Agüero n'est resté qu'une menace diffuse, l'attaquant argentin ne parvenant jamais vraiment à se défaire du marquage d'Antonio Rüdiger et David Luiz.

En seconde période, les «Blues» ont pris de plus en plus confiance, jusqu'à dominer la fin de match.

Ils ont même cru pouvoir marquer sur une longue ouverture de Willian et un débordement d'Eden Hazard, mais N'Golo Kanté a mis au-dessus (66). Le Belge a une nouvelle fois apporté le danger sur un joli raid solitaire mais Pedro a fini par gâcher(76).

Les dix dernières minutes, après les entrées des jeunes Hudson Hudson-Odoi et Ruben Loftus-Cheek, ont ensuite été complètement à l'avantage des Londoniens, bien plus en forme.

À n'avoir rien fait pendant au moins soixante minutes, les «Blues» étaient frais. Ils n'en ont toutefois pas profité pendant la prolongation... laissant la finale se diriger vers d'ultimes instants épiques, à la limite du surnaturel.

 

Liverpool seul en tête

De retour en tête: Liverpool a repris sa place de leader de la Premier League après son match nul (0-0) face à un Manchester United décimé par les blessures, dimanche lors de la 27e journée.

Au classement, les «Reds» (66 pts) disposent d'une longueur d'avance sur Manchester City (65 pts), qui disposait jusque-là d'un match d'avance en raison de sa participation dimanche à la finale de la Coupe de la Ligue contre Chelsea.

Les «Red Devils» pourront regretter leur sortie à Old Trafford, lourdes de conséquences. En plus des blessures de Jesse Lingard, Juan Mata et Ander Herrera, les Mancuniens ont perdu leur quatrième place, qualificative pour la prochaine Ligue des champions.

L'équipe d'Ole Gunnar Solskjaer (5e avec 52 pts) a été doublée par Arsenal (4e avec 53 pts), vainqueur sans sourciller du mal classé Southampton (2-0) grâce à des buts d'Alexandre Lacazette et Henrikh Mkhitaryan en début de rencontre.

Finalement, c'est peut-être le PSG qui a fait la meilleure opération du jour... Le champion de France s'apprête à accueillir un ManU lors de son huitième de finale retour de C1 au Parc des Princes le 6 mars.

Les coups durs se sont accumulés sur les «Red Devils», déjà privés d'Anthony Martial. Avant le coup d'envoi, Solskjaer a annoncé l'absence de Nemanja Matic pour deux semaines.

À Old Trafford, l'hécatombe a continué. Avant même la 25e minute, l'entraîneur avait perdu Herrera et Mata sur blessure, les deux Espagnols étant remplacés par Andreas Pereira et Lingard.... Mais l'attaquant anglais s'est blessé un quart d'heure plus tard dans un choc avec Alisson Becker sur l'action mancunienne la plus dangereuse du match (40).

Lingard a été remplacé par Alexis Sanchez, Manchester United devenant ainsi la première équipe depuis janvier 2015 à effectuer ses trois changements autorisés avant la mi-temps.

Pire, Marcus Rashford, lui aussi touché à une cheville, a terminé le match en boitant, sans pouvoir sortir!

Hâché

Question blessure, Liverpool n'a pas été épargné non plus. A la demi-heure de jeu, Roberto Firmino, touché à la cheville droite, a dû sortir au profit de Daniel Sturridge.

Bref, il y a plus d'action sur le banc que sur le terrain lors d'une première période saccadée.

Sans grand rythme, le second acte a repris sans que rien ne se passe vraiment avant les dernières vingt minutes. Liverpool a alors poussé, se montrant dangereux en deux occasions, sur corner.

Contre toute attente, ce sont les «Red Devils» qui ont été les plus près de passer devant, avec un centre de Smalling repris dans son propre but par Matip. Mais le défenseur mancunien était hors jeu (75).

S'il est difficile de tirer des enseignements de ce match haché, marqué par les blessures, Jürgen Klopp ne devrait pas avoir apprécié la prestation de Mohamed Salah: l'Egyptien n'a pas brillé, comme le reste de ses coéquipiers.

«Ne pas prendre de but est agréable parce que ce n'est pas un endroit facile. Nous n'avons pas eu beaucoup d'occasions, pas autant que nous l'aurions souhaité et nous sommes déçus de ne pas gagner le match», a réagi James Milner sur Sky Sports. «J'espère que ce sera un bon point à la fin de la saison.»