Ski et planche

Alex Harvey termine 6e au skiathlon

Alain Bergeron / Le Journal de Québec

Publié | Mis à jour

Miné par la première moitié en style classique, Alex Harvey a terminé au sixième rang du skiathlon de 30 km disputé samedi aux Championnats mondiaux de ski de fond à Seefeld, en Autriche.

L'issue finale a commencé à se dessiner dans la quatrième et dernière boucle de 3,75 km en style classique. À la 30e minute de course, un groupe de sept prétendants se sont détachés, dont les spécialistes du pas alternatif comme le Russe Alexander Bolchunov et le Finlandais Livo Niskanen. Ils ont élevé le rythme et le Québécois a figuré parmi les victimes contraintes à oublier le podium dès cette séquence, malgré ses propres efforts pour stimuler son groupe de poursuivants après la transition en style du pas de patin.

«Dans les dernières années, c'est vraiment en "skate" que je suis meilleur. Je savais que si Livo et Bolchunov allaient vraiment à fond, je n'aurais pas vraiment des chances de suivre. Je croyais quand même en mes chances, mais je savais que ça allait être difficile. C'était juste trop difficile de suivre», a avoué Harvey, qui est entré 59 secondes derrière le Norvégien Sjur Roethe, gagnant en 1 h 10 m 22 s.

Ennuyé par des maux de dos qui lui avaient fait rater les Jeux olympiques de l'an dernier, Roethe a réglé le débat au sprint tout juste devant le Russe Alexander Bolchunov (+ 0,1 s) et son compatriote Martin Johnsrud Sundby (+0,7 s).

Non au relais par équipe

Le skiathlon de samedi représentait le premier des deux rendez-vous sur lesquels le Québécois misait le plus à ces Mondiaux. Dans le but d'optimiser sa récupération pour défendre sa couronne de champion du 50 km en style libre, le dimanche 3 mars, il a changé ses plans après la course et convenu de faire l'impasse sur le sprint par équipe de dimanche.

«C'était trop difficile aujourd'hui et je n'irai pas demain. Je suis allé vraiment au bout de mes ressources et je ne veux pas risquer de tomber malade. Je devrai bien récupérer d'aujourd'hui et il faudra que je fasse les choses intelligentes pour bien me préparer pour le 50 km», a-t-il expliqué.

Harvey a toujours identifié cette épreuve de 30 km de samedi comme sa course préférée tout au long de sa carrière. À son quatrième essai depuis l'instauration de cette épreuve aux Mondiaux de 2013 où il avait fini 13e, Harvey avait ensuite obtenu la médaille de bronze en 2015 et terminé cinquième en 2017.

Johaug, facilement

Plus tôt chez les dames, la Norvégienne Therese Johaug a littéralement pulvérisé la concurrence en remportant le skiathlon de 15 km en 36 m 54 s, soit par un écart de 58 secondes sur sa compatriote Ingvild Flugstad Oestberg. La Russe Natalia Nepryaeva (+59 s) a obtenu la médaille de bronze.

Les Québécoises Katherine Stewart-Jones et Cendrine Browne ont terminé respectivement 39e (+ 4 m 20 s) et 40e (+ 4 m 25 s).