Impact

Match nul entre l'Impact et les Rowdies

Publié | Mis à jour

L’Impact est demeuré invaincu en matchs préparatoires, disputant un verdict nul de 0 à 0 aux Rowdies de Tampa Bay au Al Lang Stadium, mercredi soir.

L’Impact, qui présente une fiche de deux victoires et deux nulles, disputera un dernier match préparatoire contre D.C. United, dimanche. Mais mercredi, le résultat était accessoire malgré de nombreuses chances de marquer.

Rémi Garde a profité de cette rencontre pour mettre les jeunes joueurs à l’épreuve et ceux-ci ont bien répondu à l’appel, particulièrement en première demie. David Choinière, Zachary Brault-Guillard, Shamit Shome et Clément Bayiha ont notamment bien paru et Garde aura éventuellement de grosses décisions à prendre, mais il ne le fera pas tout de suite, a-t-il insisté après le match.

«Je suis assez satisfait, franchement j’ai pris beaucoup de plaisir sur la première mi-temps notamment. Je ne sais pas comment on n’a pas gagné ce match. Ils connaissent leur situation et j’aime qu’ils poussent parce que ça pousse vers le haut.»

À la recherche d’un contrat, David Choinière a amorcé le match dans le couloir gauche pendant qu’Ignacio Piatti soigne une petite blessure à la cuisse.

Choinière avait l’air d’un homme en mission mercredi soir. Il a été le principal animateur offensif avec de bonnes courses et des passes incisives vers Anthony Jackson-Hamel.

Souvent blessé lors des deux dernières saisons, l’aîné des frères Choinière a été libéré au terme de la dernière saison et a été invité au camp.

Avec sa performance contre les Rowdies, il pourrait bien gagner son pari d’autant plus que Rémi Garde aura besoin d’une doublure pour Piatti lors des nombreuses séquences de matchs rapprochés cette saison.

Le cas Jackson

Anthony Jackson-Hamel n’était pas dans les bonnes grâces de Rémi Garde la saison dernière et on doutait même de son retour cette année.

L’attaquant de Québec connaît un bon camp et a obtenu le départ mercredi soir. Selon plusieurs critères, il a disputé un bon match, étant bien positionné en attaque et se repliant beaucoup plus souvent que par le passé défensivement.

Le problème, c’est qu’un attaquant se doit de marquer et il a eu six chances nettes en première demie. Vous avez bien lu, six chances.

Il a tantôt tiré au-dessus du filet, tantôt sur le gardien ou pris une touche trop lourde qui lui a fait perdre le ballon. En fait, il a surtout semblé se compliquer la vie plutôt que d’y aller de gestes simples.

L’effort y est, mais la finition est absente, ce qui est un très gros problème pour un attaquant. Mais répétons-le, on peut lui donner un A+ pour l’effort.

Chez les autres jeunes, Shamit Shome a offert une prestation plus qu’honnête en milieu de terrain.

Émile Legault a lui aussi démontré de bien belles choses quand il est entré pour Lovitz en seconde demie. Il a surtout été costaud défensivement.