Crédit : DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QU

LHJMQ

L’attaque des Remparts explose à Shawinigan

Publié | Mis à jour

Les Remparts n’avaient visiblement pas le goût de subir le même affront qu’à la Classique hivernale contre les Cataractes de Shawinigan. Défaits 5 à 1 à Saint-Tite il y a une dizaine de jours, les hommes de Patrick Roy ont rendu aux locaux la monnaie de leur pièce en les battant par 7 à 3, mercredi soir, au Centre Gervais Auto.

Québec n’avait pas célébré la victoire à ses six sorties précédentes. En plus de renouer avec un dossier supérieur à .500, ce gain donnera une bouffée d’air aux joueurs à l’aube d’une fin de semaine à Rimouski et à Bathurst pour des parties prévues vendredi et dimanche.

En avance 3 à 1, les visiteurs ont vu les Cataractes revenir de l’arrière avant qu’un but de Pier-Olivier Lacombe avec environ sept minutes à écouler à la période médiane ne les replace dans le siège du conducteur. Shawinigan a maintenant perdu ses quatre derniers matchs.

«Le but de Lacombe nous a fait du bien parce qu’ils avaient le momentum. Il fallait sortir en troisième où on a joué avec beaucoup plus de hargne et c’est le genre de hockey qu’on veut jouer. Les joueurs doivent y croient aussi et j’espère que ces sept buts nous aideront pour notre confiance», a réagi le Diable en chef en point de presse.

Auteur de deux buts et nommé première étoile de la soirée, le capitaine Étienne Verrette était déterminé à freiner la malheureuse séquence. Le vétéran a également constamment surveillé son ancien coéquipier Mikaël Robidoux lorsque celui-ci se trouvait sur la glace.

«Tout le monde a bien joué. Ça fait du bien, individuellement aussi. On veut être plus constant dans notre façon de jouer et d’ici la fin de la saison, tous les matchs seront importants», a observé l’arrière de 20 ans.

Chaise musicale

Roy a joué au yo-yo avec ses gardiens du jour, chassant Kyle Jessiman après le troisième but des Cataractes pour le remplacer par le jeune Kevyn Brassard, rappelé de son club midget AAA en l’absence de Carmine-Anthony Pagliarulo, foudroyé par une gastro-entérite.

Jessiman est réapparu entre les poteaux au début du troisième tiers, finissant la soirée avec 15 arrêts, mais la victoire a été portée à la fiche de la recrue qui a stoppé quatre tirs.

«Je n’étais pas content de Kyle après la deuxième et je lui ai dit. C’est assez! Je veux sentir qu’il se bat et c’est ce que je voulais en troisième. C’est le temps pour lui de se comporter comme un gardien d’expérience», a soufflé Roy.

«Ce n’était pas la façon que je voulais jouer dans les 40 premières minutes et je suis heureux d’avoir eu une deuxième chance. J’avais eu deux bons derniers matchs. Ça arrive, mais j’ai dit merci à l’équipe et à Kevyn», a confié le cerbère de 19 ans.