Crédit : AFP

F1

Lance Stroll: ​une première sortie... exploratoire

Publié | Mis à jour

À ses premiers tours de roue au volant de la nouvelle Racing Point, que dirige son père Lawrence, Lance Stroll a dû se contenter de la 11e place à l’issue de la deuxième journée des essais hivernaux en F1.

S’il a été l’un des deux seuls pilotes parmi les 12 participants à ne pas avoir roulé sous la barre des 80 secondes, le Québécois n’a donné aucune impression d’être découragé après avoir réalisé son chrono le plus rapide au circuit de Barcelone-Catalogne en 1 minute, 20,433 secondes.

Au contraire, la mise au point de la nouvelle monoplace se poursuit à bon rythme, a-t-il fait remarquer.

Stroll se réjouit notamment d’avoir bouclé deux fois plus de tours que son coéquipier Sergio Pérez la veille, qui avait obtenu pourtant une meilleure note (1:19,944) malgré son temps de piste limité.

«L’important, surtout en début de semaine, a-t-il fait savoir d’entrée de jeu, c’est de tenter toutes sortes d’expériences pour améliorer le comportement de notre voiture et surtout pour mesurer sa fiabilité. Eh oui, elle a progressé depuis lundi.»

«Ça ne donne rien de se comparer aux autres, car chacun adopte une stratégie différente.»

Aileron récalcitrant

Cette première sortie exploratoire a été quand même satisfaisante à ses yeux.

«Le développement suit son cours, a renchéri Stroll, mais il reste quand même beaucoup de travail à faire avant le début de la saison [à Melbourne, le 17 mars].»

N’empêche que Racing Point a été confronté mardi au mauvais fonctionnement de l’aileron arrière amovible [DRS], qui a affecté les performances de la voiture en ligne droite.

«Ce genre de pépins peut survenir en essais privés, a souligné Stroll. Le tout devrait être réglé demain [mercredi].»

Le Québécois cédera son volant à Pérez mercredi avant de le reprendre le lendemain. Puis, après une pause de quelques jours, le dernier bloc des essais préparatoires aura lieu la semaine prochaine (mardi à vendredi) au même endroit.

Entrée réussie pour Leclerc

Ces deux premiers jours d’essais ont aussi permis à d’autres pilotes, outre Stroll, de découvrir leur nouvel environnement.

À cet égard, Charles Leclerc n’a pas raté son entrée.

Sebastian Vettel la veille, le jeune monégasque a non seulement engrangé les tours et les kilomètres à bord de sa Ferrari, mais il a aussi dominé la deuxième journée des essais hivernaux.

Au total, les porte-couleurs de la Scuderia ont bouclé 326 tours en deux jours, soit l’équivalent de près de cinq Grands Prix d’Espagne.

C’est d’ailleurs 326 tours de plus que la pauvre écurie Williams, dont la monoplace n’a toujours pas quitté les puits de ravitaillement depuis lundi.

En fait, on a bien aperçu quelques mécanos s’affairer pendant la journée dans le garage à poser des... autocollants sur la voiture présente à Barcelone, qui n’est en réalité que le bolide de l’année dernière arborant les nouvelles couleurs de l’équipe!

La patronne de l’équipe britannique, Claire Williams, et le directeur exécutif, Paddy Lowe, dont certains avancent que ses jours sont comptés au sein de l’entreprise, doivent s’adresser aux journalistes mercredi.