Les Partants

«Je vais y aller pour la meilleure proie» - Jean Pascal

Publié | Mis à jour

Le Québécois Jean Pascal a été défait à son dernier combat, en novembre dernier, contre Dmitry Bivol dans une tentative de s’approprier le titre des mi-lourds de la WBA du Russe. Mais Pascal, malgré sa défaite, a maintenant la certitude qu’il lui reste de l’essence dans le réservoir.

Plusieurs rumeurs circulent à l’effet que Pascal (33-6-1, 20 K.-O.) affronterait l’Américain Marcus Browne (23-0-0, 16 K.-O.) lors de son prochain combat. Browne a d’ailleurs vaincu à sa dernière sortie le Suédois Badou Jack.

Mais Pascal insiste que tout ceci n’est qu’à l’étape de rumeurs.

«Ce ne sont que des rumeurs, a confié Pascal, jeudi, lors de l’émission Les Partants sur les ondes de TVA Sports. Je regarde toutes les options qui s’offrent à moi. Je ne boxe pas pour l’argent. Je ne boxe pas juste pour boxer. Oui la boxe c’est une passion, mais par contre, je boxe parce que j’aspire à un titre de champion du monde prochainement. Les décisions que je vais prendre me permettront de me rapprocher d’un titre mondial.»

Et Browne n’est pas un inconnu aux yeux de Pascal.

«Je connais très bien Marcus Browne, a continué le Québécois. Il a été mon partenaire d’entraînement lorsque j’ai boxé contre Lucian Bute. C’est un très bon boxeur. Il a été aux Jeux olympiques en 2012 je crois. Comme je vous dis, ce n’est qu’à l’étape de rumeurs, j’ai pleins d’options qui s’offrent à moi.

«En ce moment, je n’ai pas de préférences. Je regarde le tableau de chasse et je vais y aller pour la meilleure proie.»

En attendant la confirmation de l'identité de son prochain adversaire, Pascal se tient en forme, visitant le gymnase quatre fois par semaine pour des séances d’entraînement physique en plus de boxer deux à trois fois par semaine avec son entraîneur Stéphan Larouche.

À voir dans la vidéo ci-dessus.