Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Impact

Impact : des postes à gagner

Impact : des postes à gagner

Nicolas Martineau

Publié 12 février
Mis à jour 12 février

Si la saison commençait demain, le XI partant serait difficile à déterminer chez l’Impact.

Heureusement, la saison ne commence pas demain. Elle commence dans 18 jours, au cours desquels 3 matchs préparatoires seront disputés.

Il y a des postes à gagner sur l’alignement partant.

Pour moi, il y a présentement 8 partants indiscutables chez l’Impact : Evan Bush, Daniel Lovitz, Bacary Sagna, Samuel Piette, Saphir Taïder, Ignacio Piatti, Maxi Urruti et Harry Novillo.

Il reste un poste à prendre au milieu de terrain et la charnière centrale n’est toujours pas fixée.

Milieu de terrain

Rémi Garde sait très bien qu’il ne peut pas se passer de Samuel Piette, l’homme de fer du Onze montréalais. Le pilote de l’Impact a cependant demandé à son numéro 6 de travailler sur son jeu offensif et ses prises de risque.

Saphir Taïder n’est pas un joueur de banc non plus. L’Algérien a marqué 7 buts et ajouté 8 passes décisives la saison dernière. Le joueur désigné aura une importance capitale en 2019.

Mais qui complètera le trio au milieu du terrain?

Micheal Azira a fait du solide boulot en fin de saison dernière, tandis que Ken Krolicki a fait du mieux qu’il le pouvait en début de saison. Mathieu Choinière a obtenu des minutes ici et là en 2018, tout comme Shamit Shome.

Est-ce que l’un de ces jeunes peut brouiller les cartes? Je ne serais pas surpris de voir le jeune frère Choinière se battre pour le poste de partant. Son flair offensif et sa hargne défensive en font un complément idéal à Piette et Taïder.

Défense centrale

La constance est la clé en défense centrale. L’an dernier, le point d’ancrage se nommait Rod Fanni... mais «Papy» étant parti, Rémi Garde doit trouver la paire la plus solide pour débuter la saison.

Après une saison 2018 en dents de scie, Rudy Camacho a du feu dans les yeux.

Le no 4 veut prouver sa valeur à ses détracteurs. L’an dernier, le Français s’était amené en début de saison sans bénéficier du camp préparatoire.

Avec une préparation adéquate, l’ancien capitaine de Beveren, en Belgique,  pourrait jouer un rôle plus important cette saison.

Zakaria Diallo devait être le général de cette défense quand il a été acquis au début de 2018.

Maintenant remis de sa rupture du tendon d’Achille, le grand Français se dit prêt à prendre les reines de cette défense, estimant que ses qualités de leader lui permettront de remplacer le «général» Fanni.

Ses 6 pieds 4 pouces ne nuiront pas, alors que l’Impact pourrait enfin avoir une cible dans la surface de réparation!

Jukka Raitala, alias «le couteau finlandais», débute cette nouvelle saison en tant que défenseur central.

Celui qui a joué toute sa carrière en tant que latéral gauche a été employé au centre l’an dernier, et il a rempli le rôle avec brio.

Il sera assurément la doublure de Daniel Lovitz à gauche, mais je ne serais pas surpris de le voir commencer la saison sur le XI partant en tant que défenseur central.

Puis il y a l’énigmatique Victor Cabrera. L’Argentin est parfois le meilleur défenseur central de la MLS, parfois le pire.

Bien qu’il ait des qualités évidentes, Cabrera a manqué de constance dans les dernières années, si bien que l’Impact le magasinait lors des derniers mois. La question sempiternelle : est-ce que 2019 sera enfin son année?

Quel duo verrons-nous le 2 mars contre San Jose?

Diallo - Camacho

Raitala - Cabrera

Raitala - Diallo

Camacho - Cabrera

Diallo - Cabrera

Attaque

L’acquisition d’Orji Okwonkwo offre à Rémi Garde de la profondeur plus que nécessaire à l’attaque.

Le Nigérian de 21 ans sera une option en tant qu’avant-centre, mais aussi sur les ailes. Il serait cependant surprenant de le voir sur le XI partant dès le premier match de la saison.

Si Nacho Piatti reste en santé, il devrait débuter à peu près tous les matchs sur l’aile gauche cette saison. Mais s’il se blesse, Harry Novillo pourrait prendre sa place.

Devant, l’Impact fait confiance à Maxi Urruti.

L’Argentin devrait avoir une dizaine de buts dans les bottes cette saison, ce qui allégera les épaules de Nacho.

Si tout se passe bien, Anthony Jackson-Hamel pourrait reprendre le rôle qui lui allait si bien en 2017... celui de remplaçant de luxe.

Le Québécois avait marqué 9 buts il y a deux ans dans de telles circonstances. Okwonkwo pourrait aussi obtenir des minutes comme no 9.

Puis à droite, ce sera Novillo. Le Français a tout le talent du monde, mais s’il a la volonté et l’éthique de travail en plus, il devrait contribuer autant qu’Alejandro Silva l’a fait l’an dernier.

Les preuves

C’est maintenant le moment pour les joueurs de faire leurs preuves.

Ils ont entamé aujourd’hui la dernière phase du camp préparatoire à St-Petersburg, en Floride, où ils disputeront 3 matchs entre les 16 et 24 février.

Sur papier, cette période devrait permettre à Rémi Garde de clarifier ses choix. Sauf que l’objectif des jeunes et des négligés sera de compliquer la tâche au patron...