Canadiens

Claude Julien dévoile son «nouveau» 4e trio

Publié | Mis à jour

Il y avait trois joueurs avec un chandail marron à l’entraînement du Canadien de Montréal mardi: Nate Thompson, Nicolas Deslauriers et Dale Weise. Jusqu’à nouvel ordre, voici les trois membres du quatrième trio du Canadien.

Avec l’acquisition de Thompson (672 matchs) et de Weise (481 matchs), le CH a ajouté plus de 1100 matchs d’expérience dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

À sa sortie de l’entraînement à la veille du départ de l’équipe pour Nashville, Claude Julien a rapidement identifié cette nouvelle composante pour sa quatrième unité.

«L’identité évidente du quatrième trio sera l’expérience, a noté Julien. Ils ont du vécu. Dans le cas de Thompson, c’est un centre qui est très utile au cercle des mises en jeu et en infériorité numérique. Il est dans la LNH depuis longtemps. Je l’ai connu à ses débuts avec l’organisation des Bruins.

«Dans le cas de Weise, les gens le connaissent bien ici, a-t-il continué. Il a eu ses meilleures saisons avec le Canadien. Il patine encore bien, il est bon en échec avant et il a de l’expérience. Nous ajoutons aussi un ailier droitier. Ça vient solidifier notre quatrième trio.»

Pour faire de la place aux deux petits nouveaux, le Tricolore a placé le centre Michael Chaput au ballottage. S’il n’est pas réclamé, il poursuivra sa saison avec le Rocket de Laval, dans la Ligue américaine.

Si Chaput a perdu sa place avec le grand club, Matthew Peca et Charles Hudon s’y accrochent toujours dans les rôles de 13e et 14e attaquants. Mais au retour en santé de Paul Byron, ce qui n’arrivera pas avant la semaine prochaine, le CH devra libérer une autre place.

Décision facile

Avant de faire ses valises pour Montréal, Thompson a accepté de modifier sa clause de non-échange. Il avait une liste de 10 équipes avec lesquelles il ne pouvait être impliqué dans une transaction. Le CH faisait partie de ce groupe.

«Quand Rob Blake [le directeur général des Kings de Los Angeles] m’a rencontré pour me dire qu’il pouvait m’échanger au Canadien, je n’ai pas hésité à changer ma clause, a expliqué le centre originaire de l’Alaska. J’étais excité. Je me retrouve avec une équipe originale, une équipe qui connaît une très bonne saison et qui se battra pour une place en séries. Le Canadien a plusieurs bons jeunes joueurs et j’estime pouvoir aider l’équipe avec mon expérience.»

«Je crois que nous aurons le potentiel pour devenir un très bon quatrième trio dans la LNH, a-t-il poursuivi. Je joue contre Weise et Deslauriers depuis déjà quelques saisons et je sais qu’ils sont deux ailiers fougueux et robustes. Ils jouent avec cœur et ils ont du talent.»

Avant ses jours avec les Kings et les Ducks d’Anaheim, Thompson avait eu le temps de bien connaître le Canadien en les affrontant à plusieurs reprises avec les Sénateurs d’Ottawa ou le Lightning de Tampa Bay.

«J’avais appris à détester le Canadien lors de mes jours à Tampa et Ottawa, a-t-il répliqué. J’ai maintenant traversé la clôture. Je m’adapterai rapidement à ce logo. J’aime aussi le fait que l’équipe compte sur des joueurs très rapides. C’est difficile de contrer la vitesse du Canadien.»

Thompson renouera avec Julien. Il avait joué ses quatre premiers matchs dans la LNH sous ses ordres avec les Bruins de Boston, lors de la saison 2006-2007.