SPO-Alouettes vs Toronto Argonauts

Crédit : Dominic Chan / Agence QMI

LCF

La LCF diffusée en Europe?

Publié | Mis à jour

La stratégie LCF 2.0 de la Ligue canadienne de football visant à élargir les horizons du circuit pourrait déjà rapporter des dividendes financiers dès la prochaine saison.

Après avoir annoncé des partenariats avec les ligues de football du Mexique et de plusieurs pays européens, le commissaire Randy Ambrosie a révélé que des ententes de diffusion internationales pourraient être signées très rapidement.

«Il y a des discussions en cours avec le Mexique, a-t-il dit lundi, en entrevue avec le quotidien "Toronto Sun". Ce n’est pas déraisonnable de s’attendre à avoir une entente de diffusion pour la prochaine saison.»

Des partisans potentiels

Le même genre d’entente pourrait également survenir en Europe, où Ambrosie a conclu une tournée fructueuse au mois de janvier. Si, pour l’instant, les revenus qui en découleraient ne s'annoncent pas substantiels, le commissaire croit que la visibilité engendrée sera très utile pour la suite des choses.

«Ça va permettre de faire voir et connaître notre ligue auprès d’une nouvelle population de partisans potentiels. À court terme, tout l'argent que nous pourrons obtenir sera formidable, mais la véritable opportunité consiste à amener les amateurs de l'extérieur du Canada et de l'Amérique du Nord à regarder nos matchs.»

Ambrosie avait annoncé l’été dernier sa volonté de revoir la place de la LCF sur la scène internationale. Pour y arriver, il souhaite attirer des joueurs de plusieurs pays différents.

«Si vous avez un ou deux de ces jeunes joueurs [étrangers] dans votre équipe, vous pouvez attirer un groupe de partisans souhaitant suivre l'un de leurs compatriotes», a expliqué Ambrosie.

Ainsi, la LCF a tenu à Mexico au mois de janvier un camp d’évaluation auquel ont participé des joueurs professionnels et des joueurs universitaires mexicains. Quelques jours plus tard, 27 d’entre eux étaient repêchés dans la LCF.

Plus récemment, le circuit a signé des ententes avec les fédérations allemande, française, autrichienne, danoise, finlandaise, norvégienne et suédoise dans le but «d'accroître les occasions de développement pour les joueurs et les entraîneurs et de favoriser une croissance des affaires à l’international.»