LNH

Les multiples similitudes entre Carter Hart et Carey Price

Publié | Mis à jour

«J’ai regardé Coots (Sean Couturier) et j’ai dit : "Il joue exactement comme Carey!"»

Lors du dernier match des étoiles de la LNH, Claude Giroux avait ceci à dire à propos de son coéquipier Carter Hart : la jeune sensation des Flyers de Philadelphie a du Carey Price dans le nez. 

La liste de similitudes est très longue entre Hart et son idole des Canadiens de Montréal. Dans les faits, Giroux est loin d’être le seul à avoir fait cette comparaison.

Voyez le reportage de Martin Therriault dans la vidéo ci-dessus.

D’abord, les deux hommes ont évolué dans la Ligue de hockey junior de l’Ouest avant de devenir le premier gardien sélectionné de leur repêchage respectif.

Les deux hommes masqués peuvent se targuer d’avoir été nommés gardien de l’année de la Ligue canadienne de hockey, à la différence que Hart est le seul joueur de l’histoire à avoir reçu deux fois cet honneur. Hart a d’ailleurs connu l’une des meilleures carrières du hockey junior : son taux d’efficacité de ,947 en 2017-2018 est un record qui sera difficilement battu.

Price a gagné le championnat mondial junior en 2007. Onze ans plus tard, Hart a également mené le Canada à la médaille d’or.

Sa feuille de route époustouflante lui a valu de faire ses débuts dans la LNH à seulement 20 ans le 18 décembre dernier, contre les Red Wings de Detroit. Il est ainsi devenu le plus jeune gardien à remporter un match dans le circuit Bettman depuis... Price.

Rapidement, le gardien albertain a donné espoir aux Flyers d’avoir enfin déniché le gardien numéro un qu’ils recherchent depuis des lunes. Hart a été nommé la recrue du mois de janvier grâce à une série de sept victoires. Le dernier cerbère à avoir enregistré pareille séquence était, vous l’aurez deviné... Price.

Hart a même surpassé le joueur étoile du Tricolore en obtenant une victoire dans une huitième rencontre consécutive, samedi dernier, face aux Ducks d'Anaheim. Il a du même coup égalé le record de la LNH pour un gardien de moins de 21 ans. Jocelyn Thibault avait réalisé le même exploit en 1995, avec les Nordiques de Québec.

Hart a encore des croûtes à manger avant d’être élevé au même statut que Price. Il n’a pas remporté 300 matchs dans la LNH, et encore moins les trophées Hart et Vézina. Mais avec un tel départ, l’avenir du gardien de 20 ans s’annonce très prometteur.