Marc Bergevin

Photo : Marc Bergevin Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens

Canadiens: qui peut servir de monnaie d’échange?

Publié | Mis à jour

À l’approche de la date limite des transactions de la Ligue nationale de hockey (LNH), le Canadien de Montréal pourrait bouger en vue des séries éliminatoires, mais le directeur général Marc Bergevin refuse de sacrifier l’avenir de l’équipe.

Voici donc quelques éléments intéressants que le Tricolore pourrait utiliser pour améliorer la formation à court terme.

-Charles Hudon

Laissé de côté à plusieurs reprises depuis le début de la campagne, Hudon semble incapable de trouver sa niche à Montréal. Il a d’ailleurs regardé l’importante rencontre de samedi face aux Maple Leafs de Toronto sur la galerie de presse.

Limité à trois buts et cinq points en 30 parties cette année, il avait pourtant récolté 10 filets et 30 points en 2017-2018. Pour cette raison, le Québécois de 24 ans pourrait intéresser une autre formation de la LNH.

-Andrew Shaw

Blessé souvent, Shaw constitue une énigme aux yeux de plusieurs observateurs cette saison. Après un lent début de saison, il a malgré tout récolté 24 points à ses 26 derniers matchs.

Il a toutefois subi plusieurs commotions cérébrales au fil des années et il pratique un style de jeu très agressif. Le risque de blessure reste très élevé. Bergevin pourrait être tenté de le refiler à un autre club pour un joueur moins fragile.

-Jordie Benn

S’il manque de talent de haut niveau en défensive, il n’en demeure pas moins que le CH mise sur beaucoup de profondeur. L’équipe compte dans l’organisation sur huit arrières avec au moins 100 matchs d’expérience dans la LNH, en plus de Victor Mete, de Noah Juulsen et de Brett Lernout.

Parmi ceux-ci, Benn est le plus susceptible de partir, puisqu’il est joueur autonome sans compensation au terme de la campagne. Il connaît par ailleurs l’une de ses bonnes saisons en carrière avec quatre buts et 13 points, tout en ayant conservé un différentiel de +11.

Bergevin pourrait toutefois décider de le garder, car il a su réduire son nombre d’erreurs.

-Charlie Lindgren

Avec le Rocket de Laval, Michael McNiven montre des meilleures statistiques que Charlie Lindgren. Dans la banque d’espoirs, Cayden Primeau connaît une saison du tonnerre avec l’université Northeastern et a remporté la médaille de bronze au Championnat du monde de hockey junior.

De plus, le réseau Sportsnet dévoilé au mois de novembre que certaines équipes avaient manifesté leur intérêt pour le gardien. Bergevin pourrait être tenté de l’utiliser comme monnaie d’échange.

-Un choix tardif

S’il ne veut pas céder d’espoirs de premier plan, ni son premier choix, Bergevin peut malgré tout avancer quelques choix tardifs pour acquérir la pièce manquante du casse-tête.

L’année passée, il avait par exemple obtenu Mike Reilly du Wild du Minnesota pour un choix de cinquième tour. En juin 2017, il avait également cédé un choix de cinquième ronde pour David Schlemko.