Crédit : HalifaxMooseheads.ca

LHJMQ

Raphaël Lavoie et les Mooseheads jouent aux policiers

Publié | Mis à jour

Le jeune attaquant Raphaël Lavoie et les Mooseheads ont eu l’occasion de faire une formation avec la police de Halifax récemment, et les joueurs ont bien apprécié cette opportunité de se changer les idées, au moment où l’intensité ne cesse d’augmenter à l’approche des séries éliminatoires dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Dans un texte publié sur le site officiel de la Ligue nationale de hockey (LNH), l’espoir qui devrait être sélectionné au premier tour au prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey a partagé son expérience.

«Ils nous ont montré comment tirer et utiliser un fusil avec des balles de plastique et nous avons ensuite fait des équipes de deux – j'étais avec Ostap Safin (Oilers d'Edmonton) – pour une simulation dans laquelle nous devions appréhender un tireur caché dans une école abandonnée», a écrit Lavoie, dans un billet publié vendredi.

«C'était bien amusant et ça nous a permis de penser à autre chose qu'au hockey pendant quelques heures.»

Les Mooseheads (77 points) ne sont pas en danger, ayant déjà assuré leur place en séries éliminatoires. Ils sont impliqués dans une lutte sans merci avec le Drakkar de Baie-Comeau (77 points) pour le premier rang de l’Association de l’Est. Les deux équipes montraient une fiche identique de 37-11-3 avant les rencontres prévues vendredi soir.

Lavoie est malgré tout sans équivoque: l’intensité et l’émotion montent d’un cran à chaque jour.

«Il ne nous reste que 18 matchs à jouer avant le début des séries éliminatoires et je remarque que le niveau de jeu a encore monté d'un cran. Ça commence à devenir plus physique et plus rapide et c'est une bonne chose.»

Amis malgré tout

Les choses se corsent encore plus lorsque les Mooseheads affrontent des rivaux naturels, tels que les Wildcats de Moncton.

«Il y a souvent des bagarres et des petits accrochages dans les matchs que nous jouons contre eux. Ça fait en sorte que les matchs sont plus intéressants – surtout quand nous gagnons.»

Lavoie, 13e joueur nord-américain dans le dernier classement publié par la Centrale de recrutement de la LNH, profite d’un élément de plus pour se motiver lors de ces rencontres. Meilleur Québécois répertorié, il affronte Jakob Pelletier, deuxième Québécois et 20e au total dans la liste de la Centrale.

Malgré tout, Lavoie apprécie son rival.

«C'est sûr qu'il y a une certaine compétition avec les autres espoirs, mais chaque fois qu'on se voit dans des évènements, ils deviennent un peu des amis. C'est une compétition, mais on se respecte en même temps. Ce sont tous de bons gars et de bonnes personnes.»

Lavoie comptait 24 buts et 54 points en 49 matchs en date de vendredi. Pelletier a touché la cible 27 fois et totalisé 66 points.