Panthers c. Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens

Cinq joueurs du CH en voie de pulvériser leur marque personnelle

Publié | Mis à jour

Partisans et experts étaient loin de se douter qu’en ce 8 février, les Canadiens de Montréal pointeraient au huitième rang de la Ligue nationale de hockey (LNH) et au troisième échelon de la section Atlantique.

Si l’équipe est parvenue à déjouer les pronostics, elle le doit entre autres à plusieurs joueurs qui offrent des performances inespérées cette saison.

En effet, cinq membres du Tricolore sont en voie de fracasser leur sommet personnel au chapitre des points. Le TVASports.ca s’y est intéressé.

1. Max Domi 

47 points en 55 matchs (17B, 30A)

Rythme : 70 points en 82 matchs

Domi pourrait devenir le premier attaquant du Tricolore à atteindre le plateau des 70 points depuis Tomas Plekanec, qui avait réussi l’exploit lors de l’année du centenaire (2009-2010).

Dire que la saison dernière, Domi avait inscrit neuf buts, dont quatre dans un filet désert. Pensez-y : il n’a déjoué que cinq fois un gardien de but durant cette période!

Il y a là un monde de différence avec sa saison actuelle. Non seulement Domi a marqué 17 buts, mais aucun d’eux n’a été inscrit dans une cage déserte. La progéniture de Tie est en voie de pulvériser sa marque de 18 buts réalisée en tant que recrue (2015-2016).

2. Jonathan Drouin

46 points en 55 matchs (17B, 29A)

Rythme : 69 points en 82 matchs

Drouin a déjà égalé sa récolte de la saison dernière (46 points) et, à moins d’une énorme surprise, il fracassera son record personnel de 53 points établi avec le Lightning de Tampa Bay lors de la saison 2016-2017.

Le natif de Sainte-Agathe-des-Monts est tout feu tout flamme par les temps qui courent, lui qui revendique neuf points à ses trois derniers matchs.

Drouin trône au sommet de l’équipe avec 14 points en avantage numérique, soit cinq de plus que Petry et Domi, qui sont ex æquo au deuxième rang.

L’attaquant de 23 ans pourrait atteindre le plateau des 25 buts pour la première fois. Il n'a jamais terminé une saison avec un ratio de tirs au but supérieur à celui qu'il affiche présentement (2,65 par match).

3. Phillip Danault

40 points en 55 matchs (11B, 29A)

Rythme : 60 points en 82 matchs 

Le Québécois a déjà égalé sa marque de 40 points établie durant la saison 2016-2017... et il lui reste 27 matchs à jouer!

Au-delà de sa contribution offensive, il faut souligner son acharnement dans les deux sens de la patinoire. Lorsque Danault était sur la patinoire, le Tricolore a obtenu 434 chances de marquer et en a concédé 322, bon pour un différentiel de +112 à ce chapitre. Pour ce qui est du différentiel de buts «classique», tel que répertorié par la LNH, Danault se classe au premier rang de l’équipe (+22).

Et ça ne s’arrête pas là. En moyenne, il est le 10e attaquant le plus utilisé du circuit en désavantage numérique (2 min 38 s par match) – ex æquo avec Michael Grabner. Il a aussi pris part à 493 mises au jeu en zone défensive, le troisième plus haut total de la LNH, ce qui en dit long sur son rôle et sur les responsabilités que lui confie Claude Julien.

4. Tomas Tatar

39 points en 54 matchs (16B, 23A)

Rythme : 59 points en 81 matchs

Tatar – ou plutôt, TATAAAAAAAR – ne ressemble en rien au joueur qui était débarqué à Las Vegas lors de la date limite des transactions l'an dernier.

Le dynamique Slovaque se classe au premier rang de la Ligue pour les indices de possession de rondelle à forces égales parmi les joueurs ayant disputé au moins 500 minutes dans cette situation de jeu.

S’il ne lève pas le pied d’ici la fin de la saison, Tatar pourrait battre son record personnel de 56 points établi durant la saison 2014-2015, avec les Red Wings de Detroit.

5. Jeff Petry

37 points en 55 matchs (10B, 27A)

Rythme : 55 points en 82 matchs

Plus de la moitié de la saison est derrière nous, et Petry se classe au 12e rang chez les défenseurs au chapitre des points.

Son rendement est d’autant plus étonnant qu’il n’occupe même plus le rôle de quart-arrière au sein de la première vague d’avantage numérique depuis le retour de Shea Weber.

D’ailleurs, au chapitre des points à forces égales, Petry se classe neuvième parmi les arrières de la Ligue (27 points), tout juste derrière Kristopher Letang (28 points).

Sur le plan offensif, Petry côtoie l’élite du circuit cette saison. Tout indique qu’il améliorera son record personnel de 42 points établi la saison dernière.

Statistiques en provenance de naturalstattrick.com, puckbase.com et LNH.com