Crédit : Dominick Gravel/Agence QMI

Canadiens

Brendan Gallagher la bougie d’allumage

Publié | Mis à jour

Auteur d’un doublé face aux Ducks d’Anaheim, Brendan Gallagher a maintenant 21 buts et il se dirige vers une saison de 32 buts. S’il maintenait le rythme, il battrait ainsi sa marque personnelle de 31 buts, établie lors de la dernière saison.

«Je ne me soucie pas vraiment de mon nombre de buts à la fin de la saison, mais je peux vous dire que j’ai plus de plaisir cette saison, a raconté Gallagher. Quand tu gagnes, tu peux sourire. Je dis la même chose tous les ans, je ne me fixe pas d’objectifs personnels pour les buts ou les points.»

L’impact de Gallagher au sein de l’équipe est beaucoup plus grand que son total de buts à la fin de la saison. Claude Julien a rappelé son importance.

«Il inspire plusieurs joueurs, a mentionné l’entraîneur en chef. Il travaille tellement fort. Toutes les équipes ont besoin d’un joueur comme lui. Il a marqué deux gros buts pour nous. Il a dégainé rapidement. Quand l’équipe s’endort un peu, Gallagher est le type de joueur qui réveille ses coéquipiers avec une bonne présence. Il est une bougie d’allumage. C’est pour cette raison qu’il porte une lettre sur son chandail.»

30e victoire

Au 54e match de la saison, le CH a signé sa 30e victoire, soit un gain de plus que lors de la misérable saison 2017-2018 (29-40-13).

«Je n’y avais pas pensé de cette façon, a dit Julien. Nous regardons uniquement cette année, je n’ai pas fait de comparaison avec l’an dernier. Nous sommes sur la bonne voie. Nous avons joué un bon match même si en deuxième période, nous nous sommes éloignés de notre jeu.»

«Nous voulions sortir en force contre les Ducks, a-t-il continué. C’était soit que nous utilisions notre rapidité et que nous nous battions toute la soirée le long des rampes contre de gros joueurs. Nous avons fait le bon choix en misant sur notre vitesse. C’est une équipe fragile dernièrement. Avec une avance de trois buts après une période, nous avons fait des ravages.»

Bon équilibre

Lors des 45 premiers matchs de la saison, Julien a gardé intact le trio de Phillip Danault, Tomas Tatar et Brendan Gallagher. Il a remplacé Tatar par Jonathan Drouin lors de la visite de l’Avalanche du Colorado, le 12 janvier au Centre Bell.

Si Drouin a eu besoin de quelques matchs avant de trouver ses repères avec Danault et Gallagher, il est maintenant bien installé à l’aile gauche au sein de cette unité.

«Ce n’est pas nécessairement Jonathan qui trouve sa place, mais ce trio fonctionne bien, a expliqué Julien. Il se retrouve bien sur la glace. Mais je trouvais ça plus difficile pour Max [Domi] mardi soir. Il était avec deux nouveaux ailiers en Hudon et Peca en raison des absences de Tatar et Byron.»