Crédit : AFP

LNH

Autre moment noir pour les Oilers d’Edmonton

Publié | Mis à jour

Qu’est-ce qui peut être pire qu’une autre défaite pour les Oilers d’Edmonton, qui ont perdu 6 à 2 à domicile contre les Blackhawks de Chicago, mardi soir?

Voici quelques faits tirés de cette déconvenue qui en disent long sur la mauvaise saison du club de la capitale albertaine.

-Encaisser cinq buts sans riposte en troisième période contre les Blackhawks, qui viennent de les rejoindre au classement. Les partisans albertains étaient si dégoûtés par cette performance qu’ils ont lancé des chandails et des chapeaux des Oilers sur la glace.

«Nous nous sommes effondrés», a dit au réseau Sportsnet Leon Draisaitl, qui a compté les deux buts des siens.

-Il s’agit de la pire déconfiture de l’équipe en troisième période depuis 1993, selon Sportsnet. C’est aussi la sixième défaite consécutive des Oilers. Lors des trois derniers matchs, ils menaient en troisième période.

-Échangé par les Oilers à Chicago en décembre, Drake Caggiula a compté contre son ancien club, tandis que le défenseur Brandon Manning, acquis par Edmonton, a regardé le match depuis la galerie de presse.

-Repêché par les Oilers qui ont finalement décidé de ne pas lui offrir de contrat, le défenseur Erik Gustafsson a compté le premier but de la rencontre pour les Blackhawks. Celui qui dirige le jeu de puissance de son équipe en a déjà 11 depuis le début de la saison.

-Brillant lors des deux premières périodes, Cam Talbot, des Oilers, a été retiré après avoir accordé trois buts rapides au début de la troisième période. Il était mécontent.

Réputé pour ne pas faire preuve de patience envers ses gardiens, l’entraîneur-chef Ken Hitchcock a justifié ce remplacement en disant qu’il cherchait ainsi «à obtenir un temps d’arrêt sans avoir de temps d’arrêt», selon le quotidien «Edmonton Journal».