JiC

Sacrifier Nick Suzuki?

Publié | Mis à jour

Bien que son nom ait alimenté les discussions au cours des dernières heures, Cam Fowler n'est pas le défenseur des Ducks d’Anaheim que ciblerait Jean-Charles Lajoie.

L’animateur de la nouvelle quotidienne de TVA Sports, «JiC», a un faible pour un autre gaucher qui est deux ans plus jeune que Fowler : Hampus Lindholm.

«On n’a pas vu le meilleur de ce p’tit gars-là. Il a 25 ans seulement, a-t-il souligné. À la fin de la saison, il restera trois ans à son contrat, d’une valeur de 5,2 millions $ par année.  

«C’est un gars d’environ 29 points par saison, qui peut facilement ajouter 10 points par saison s’il est bien encadré, bien entouré. Je compte sur Claude Julien, Luke Richardson et son prochain partenaire de jeu Shea Weber pour [l’amener] dans cette direction.»

Pour obtenir Lindholm, «JiC» serait notamment prêt à céder Nick Suzuki, l’un des espoirs les plus prometteurs du Tricolore.

«Ça pourrait coûter Mete, ça pourrait coûter le choix de premier tour. Idéalement, ça coûterait un choix de deuxième tour. À ce moment-là, on pourrait ajouter un jeune espoir qui a participé au dernier Championnat mondial junior. Pourquoi pas Nick Suzuki?»

Aux yeux de Lajoie, Suzuki constitue actuellement le meilleur espoir dans l'organisation «qui n'aura pas une bonne carrière avec le Canadien».

«Ce n’est pas un grand énoncé, a-t-il fait valoir. Je ne suis pas en train de faire une déclaration. Je regarde la palette, le passé, le présent et l’avenir de cette organisation. Quand je me tourne vers cet avenir, je ne suis pas convaincu que Suzuki trouvera sa niche rapidement dans un top 6 à Montréal.»

Voyez l’édito de JiC dans la vidéo ci-dessus.