Crédit : Kevin Jairaj-USA TODAY Sports

Impact

Impact: un dernier match avant le retour

Publié | Mis à jour

La première portion du camp d’entraînement de l’Impact prendra fin mercredi soir avec un second match préparatoire, contre Nashville, une formation de l’USL qui joindra les rangs de la Major League Soccer l’an prochain.

Lors de sa première sortie, contre le FC Cincinnati la semaine dernière, le Bleu-blanc-noir avait disputé un verdict nul de 1 à 1 qui avait montré quelques belles choses, mais aussi beaucoup de rouille. Et c’est normal.

«Comme premier match, c’était un peu désorganisé offensivement, a reconnu Samuel Piette lors d’une conversation téléphonique mardi. On avait travaillé sur certains schémas, mais on était rouillés.

«On va corriger des détails de ce qu’on a vu contre Cincinnati et on va être un peu plus agressifs cette fois-ci.»

Tout comme la semaine dernière, on devrait voir deux équipes différentes lors des deux demies, même si certains joueurs sont en mesure de jouer une soixantaine de minutes. C’est encore le temps des expériences et de l’analyse des forces en présence.

Bonne défensive

Ce qui est ressorti du match contre Cincinnati, c’est que le jeu défensif est déjà relativement bien placé.

Il y a bien eu un but, mais c’était sur un tir un peu étrange et surtout en tout début de deuxième demie alors qu’un tout nouvel effectif de 11 joueurs venait de s’installer.

«Défensivement, ça marchait très bien, c’est ça notre force, a souligné Piette qui a mis l’accent sur cet aspect. On a imposé un bon système l’an dernier qui a bien marché pour nous en deuxième moitié de saison et on l’a retrouvé assez vite.»

Il espère néanmoins faire preuve de plus de justesse dans ses passes, lui qui est d’ordinaire bon dans la distribution.

«J’ai raté un peu trop de passes à mon goût. Il y a la rouille du premier match et il y a des composantes des matchs compétitifs qu’on ne retrouve pas dans un match amical.»

Bonne adaptation

Du premier match, il a surtout remarqué la complicité intéressante qui se développe entre Ignacio Piatti et Maximiliano Urruti, deux Argentins qui se trouvent facilement sur le terrain.

«Maxi s’adapte très, très bien à l’équipe, c’est sûr qu’il connaît bien le circuit, ça va prendre moins de temps. En étant tous les deux Argentins, il y a une connexion rapide entre Nacho et lui.»

Piette s’est d’ailleurs dit surpris par le jeu d’Urruti en plus de souligner le fait que Harry Novillo, qui jouera comme ailier droit, devrait s’adapter assez rapidement lui aussi.

«Maxi m’impressionne beaucoup pour combiner et finir les actions et Harry va profiter du fait que Bacary [Sagna] est derrière lui. Leur addition va être très bonne pour l’équipe.»

Maison

L’équipe va quitter Sarasota et la Floride jeudi, et passera quatre jours à Montréal avant de retourner en Floride pour la dernière portion du camp, à St. Petersburg.

Vendredi, les joueurs participeront au lancement de la saison, un événement organisé pour les membres, soit les détenteurs d’abonnement de saison.

«On a hâte de revenir à Montréal quelques jours, reconnaît Piette. Le camp a été très chargé avec deux entraînements par jour, il y a de la fatigue physique et mentale.

«Ça va faire du bien d’être à la maison quelques jours, même si les conditions sont belles ici.»