Canadiens

Canadiens: un quatrième trio, deux identités

Publié | Mis à jour

Claude Julien a plusieurs options pour construire son quatrième trio avec cinq joueurs impliqués dans une rotation. Les Matthew Peca, Charles Hudon, Nicolas Deslauriers, Kenny Agostino et Michael Chaput se battent pour les trois postes disponibles.

Des cinq, Deslauriers est celui qui profite de la plus grande stabilité dernièrement en ayant participé aux neuf dernières rencontres. Le costaud ailier semble être un incontournable pour Julien en raison de sa robustesse.

Contre des équipes plus rapides, Julien a le loisir de miser sur une quatrième unité plus rapide en insérant Peca et Hudon en compagnie de Deslauriers. Contre une équipe plus lourde, l’entraîneur en chef peut se tourner vers Chaput et Agostino.

Avec la blessure de Paul Byron et en attendant le retour au jeu d’Andrew Shaw, Hudon pourrait toutefois sortir du quatrième trio et profiter d’une autre audition au sein d’un trio plus offensif. Mais il devra saisir sa chance puisque le train ne repassera pas éternellement. En uniforme lors des quatre derniers matchs des siens, Hudon a obtenu une seule mention d'aide.

Peca résigné

À la sortie d’un entraînement optionnel où il y avait seulement huit joueurs sur la glace, lundi, Peca a parlé de son sort avec le Canadien de Montréal.

Acquis à fort prix le 1er juillet dernier avec un pacte de deux ans à 1,3 million par saison, l’ancien du Lightning de Tampa Bay cherche toujours sa place avec sa nouvelle équipe.

S’il a pris part aux trois derniers matchs, Peca a regardé 22 rencontres du haut de la passerelle de presse depuis le début de la saison.

«Il y avait un peu de frustration, surtout au début, a-t-il reconnu. Mais je connais mon rôle au sein de l’équipe. Je ne pense pas que ce soit plus difficile. Je dois garder ça simple comme joueur de quatrième trio. Quand je saute sur la glace, je dois juste faire mon boulot. Parfois, je joue un bon match, mais je sors de la formation à la rencontre suivante. Je comprends la situation. Ils ont des décisions à prendre.»

Blanchi de la feuille de pointage à ses sept derniers matchs, Peca n’a toutefois rien fait pour regagner la confiance de Julien.

Shaw en attente

Absent depuis le 3 janvier en raison d’une blessure au cou, Shaw n’a pas encore reçu le feu vert des médecins pour recommencer à s’entraîner avec contacts.

À moins d’une grande surprise, Shaw ne reviendra pas au jeu face aux Ducks d'Anaheim, mardi soir.

«Je crois que j’aurai encore besoin de quelques entraînements, a-t-il souligné. Je me sens bien, mais je dois m’assurer de regagner mon synchronisme. Je ne suis pas celui qui prend les décisions. Je vous parlerai quand je reviendrai au jeu et que je recevrai le feu vert des médecins.»