Crédit : Capture d'écran Eurovisionsports.tv

Patinage

Le bronze pour Cédrik Blais en Allemagne

Publié | Mis à jour

Le Québécois Cédrik Blais a remporté sa première médaille individuelle sur le circuit de la Coupe du monde avec le bronze au 500 m, dimanche, à la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste de Dresde, en Allemagne.

«C’est sûr que c’est une belle journée. Ma première médaille en Coupe du monde, je ne vais jamais égaler ça dans ma vie», a dit d’entrée de jeu Blais.

«Mon focus a été irréprochable tout au long de la journée. J’étais vraiment bien concentré et j’avais une bonne stratégie d’échauffement, alors, même si le stress était différent en finale, j’ai juste gardé le même état d’esprit que j’ai eu toute la journée.»

Le patineur de Châteauguay doit sa médaille notamment à un dépassement par l’intérieur bien placé en début de course. «Je partais quatrième, j’étais un peu loin et il y avait trois gros gars à ma gauche au départ. C’est parti super vite, mais j’ai senti le Chinois un petit peu mou et il ne s’attendait pas à un dépassement, alors j’ai pu le faire quand même assez facilement», a-t-il expliqué.

«Ensuite, la vitesse était extrêmement élevée, donc je n’ai pas pu faire mieux qu’une troisième place, mais ça reste que je suis très content et satisfait de ma médaille de bronze.»

La Corée du Sud a réussi un doublé avec Lim Hyo-jun et Hwang Dae-heon, respectivement premier et deuxième.

Le relais masculin décroche l’or

Charle Cournoyer, Charles Hamelin, Pascal Dion et Samuel Girard sont, pour la première fois de la saison, montés sur la plus haute marche du podium au relais masculin. Ils ont devancé les Japonais et les Hongrois en finale grâce à leur chrono de 6 min 44,646 s. L’équipe canadienne masculine avait gagné l’argent en décembre dernier à Almaty, au Kazakhstan.

«Avec le changement d’équipe et le changement d’entraîneur, je pense vraiment que la médaille d’or était ce qu’il nous fallait aujourd’hui. Ça nous prouve juste à tous que nous travaillons très bien et que tout se passe bien. De faire cette performance-là à quelques semaines des Championnats du monde, c’est très encourageant et ça nous met en confiance, parce qu’au fond, notre but est de faire notre meilleur résultat et d’arriver à notre "peak" aux mondiaux», a mentionné Cournoyer.

La Sherbrookoise Kim Boutin tirait de l’arrière en finale du 500 m. Elle a tenté un dépassement extérieur, puis intérieur, mais n’a pas réussi. Elle a dû se contenter de la quatrième place à cette course remportée par l’Italienne Martina Valcepina. La Néerlandaise Lara van Ruijven a mis la main sur l’argent et la Polonaise Natalia Maliszewska sur le bronze.