JiC

Édito «JiC» : Vers un statu quo? Vraiment?

Publié | Mis à jour

Jean-Charles Lajoie persiste et signe. Les Canadiens de Montréal ne pourraient être qu’à une transaction, voire un morceau d’accéder au carré d’as des séries.

Même s’il raconte que plusieurs amateurs «le ramènent sur Terre» en raison des opinions divergentes, «JiC» croit que «parfois, ce n’est qu’une pièce qui fait tout basculer.»

«Une transaction structurante, qui s’inscrit avec le ‘Reset’ de Marc Bergevin, je reviens avec mes 17 points au Scrabble : Shayne Gostisbehere», a-t-il commenté lors d’un éditorial à «JiC», jeudi, sur les ondes de TVA Sports.

«Il y a quelque chose là de structurant et d’intéressant pour les Canadiens. Il est dans la fleur de l’âge avec un contrat qui ne coûte pas les yeux de la tête.»

«Mais ça coûte combien (pour l’obtenir)? Ça, c’est une autre affaire.»

Muzzin, pas un bon «fit»

Autre défenseur convoité à un mois de la date butoir des échanges, Jake Muzzin a déjà été la cible du DG Marc Bergevin, mais le nouveau défenseur des Maple Leafs de Toronto ne cadre pas avec le Tricolore, croit l’animateur.

«Muzzin, ce n’était pas un bon ‘fit’ à Montréal. C’est un défenseur (unidimensionnel). On avait besoin de lui pour faire la paire avec Morgan Reilly, qui est comme un ‘slinky’ le soir de Noël.»

Quoi qu’il en soit, «JiC» croit que Bergevin doit redoubler d’efforts pour attirer ladite pièce manquante.

«Plus que jamais, à l’aube de la date limite des transactions, il n’est plus question d’être acheteur ou vendeur.  Il y a trois options maintenant : acheteur, vendeur ou statu quo.

«Tu te mets sur le téléphone et tu travailles comme un chien. Tu roules tes manches, tu commandes du poulet et tu ne le manges même pas. Quand tu le manges, il est froid. Les frites, tu laisses ça là. Ce n'est pas bon pour toi.»

Voyez l’éditorial de Jean-Charles Lajoie, à «JiC», dans la vidéo, ci-dessus.