Crédit : ROGER GAGNON/AGENCE QMI

Mikaël Lalancette

Un voyage historique pour les Sags

Un voyage historique pour les Sags

Mikaël Lalancette

Publié 30 janvier
Mis à jour 30 janvier

Depuis la fin de la période des transactions, bien des partisans n’en ont que pour les Huskies de Rouyn-Noranda et les Voltigeurs de Drummondville.

Avouons que ce sont deux puissances. Les deux équipes se sont améliorées par voie de transactions.

Le Drakkar de Baie-Comeau fait flèche de tout bois depuis un mois : une séquence de 13 victoires et un seul revers en prolongation à ses 14 derniers matchs.

À moins de tomber dans une période creuse qu’on ne voit pas à l’horizon, les Huskies semblent se diriger vers le championnat de la saison régulière. L’avance sur la deuxième place du classement général (le Drakkar) est maintenant de huit points.

À ce stade-ci de l’année, on peut parler d’un coussin confortable.

Aujourd’hui, ce n’est pas de ces trois équipes dont je veux vous parler.

Dans l’ombre de ces têtes d’affiche, les Saguenéens de Chicoutimi viennent de remporter leurs sept derniers matchs.

Les Sags ont rejoint les Islanders de Charlottetown et ne sont qu’à quatre points des Screaming Eagles du Cap-Breton et du sixième rang.

C’est une belle progression pour une équipe qui a connu une période creuse en novembre.

Du 7 au 30 novembre dernier, les Bleus ont encaissé huit défaites en neuf matchs, où ils n’ont marqué que 21 buts et en ont accordé 39.

L’entraîneur-chef Yanick Jean avait alors mis les choses au clair : «Recrues ou vétérans, tu travailles, tu joues, tu ne travailles pas, tu ne joues pas, avait-il lancé à mon confrère du Quotidien, Dave Ainsley. Le joueur qui a probablement le moins travaillé hier ne jouera pas demain.»

Boom!

Force est d’admettre que depuis cette déclaration, les Sags se sont relancés.

En fin de semaine, les Bleus ont réalisé une performance historique : trois victoires en trois jours dans les provinces Maritimes, où ils n’ont accordé que deux petits buts en trois matchs.

Deux buts concédés en trois matchs dans les Maritimes, faut le faire!

Vérification faite, c’est la première fois qu’une telle situation se produit dans l’histoire de la LHJMQ. Rien de moins!

La marque précédente appartenait au Drakkar de Baie-Comeau, qui avait concédé trois buts en trois matchs dans un voyage de quatre jours à Bathurst, Saint-Jean et Moncton lors de la campagne 2013-14.

On parlait alors de la cinquième meilleure brigade défensive de tous les temps (170 buts accordés) et d’une équipe qui s’est inclinée en sept parties en finale de la coupe du Président.

La même année, les Voltigeurs avaient concédé quatre buts dans un voyage de trois matchs en trois jours lors de leurs arrêts à Bathurst, Saint-Jean et Moncton.

À titre comparatif, voici les meilleures performances d’un voyage de trois matchs en trois jours cette saison dans le circuit Courteau...

  • Saguenéens : 3 victoires et 2 buts accordés
  • Drakkar : 3 victoires et 6 buts accordés
  • Voltigeurs : 3 victoires et 6 buts accordés
  • Phoenix : 3 victoires et 7 buts accordés
  • Huskies : 3 victoires et 9 buts accordés

Revenons aux Sags...

Ce qu’il y a d’exceptionnel dans cette performance, c’est qu’elle a été réalisée par une équipe plutôt jeune.

Avec 2206 matchs d’expérience dans le circuit Courteau, les joueurs des Saguenéens arrivent à mi-chemin dans la LHJMQ (9e rang sur 18). Même si deux victoires sur trois ont été obtenues contre des équipes en reconstruction, cela n’enlève pas du mérite à la performance pour autant.

Ce que j’aime beaucoup des Saguenéens, c’est que cette équipe a été bâtie par le repêchage. Sur 23 joueurs, 14 ont été repêchés par l’organisation, ce qui ne compte pas des jeunes comme Christophe Farmer et William Dufour, qui pourront grandir avec l’équipe.

C’est un changement drastique avec les meilleures saisons de l’équipe depuis 10 ans, où le noyau avait surtout été construit autour de transactions clés.

Il faudra surveiller les Sags de près dans les prochaines séries. Sans pression, on sent la jeune équipe en émergence, elle pourrait surprendre les adversaires qui la prendront à la légère.

Il se prépare de grosses saisons de hockey au Saguenay.

On en a eu une (autre) belle preuve en fin de semaine!

Un gros merci à notre statisticien Guillaume Villemaire pour le coup de main.