Crédit : AFP

Soccer

Neymar évite l'opération, absent 10 semaines

Publié | Mis à jour

Le Paris SG finira sa saison avec Neymar. La star brésilienne, blessée au pied droit, doit retrouver les terrains «dans un délai de dix semaines», c'est-à-dire début avril pour les quarts de finale de la Ligue des champions, a annoncé mercredi son club.

«Un consensus s'est dégagé pour proposer à Neymar un traitement conservatif de sa lésion du cinquième métatarsien droit», a communiqué le PSG, qui évite à son N.10 un deuxième passage sur la table d'opération en un an.

«En conséquence, le retour sur les terrains de Neymar est attendu dans un délai de dix semaines», a conclu le club, comme pour soulager ses supporters qui craignaient une fin de saison prématurée de «Ney».

Blessé le 23 janvier contre Strasbourg lors du 16e de finale de la Coupe de France, Neymar doit être rétabli pour les quarts de finale de la Ligue des champions (aller: 9-10 avril, retour: 16-17), qui sera encore cette saison le mètre étalon pour juger la saison parisienne.

Certes, il y a d'abord Manchester United à franchir en 8es, et ce sera sans le Brésilien, auteur de sa meilleure saison sous le maillot rouge et bleu (20 buts, 9 passes). Mais l'arrivée lors du mercato d'hiver d'une première recrue au milieu, l'Argentin Leandro Paredes, qui pourrait précéder celle du Sénégalais Idrissa Gueye, offre de nouvelles options tactiques au coach Thomas Tuchel.

Le technicien allemand a encore trois matchs - à Lyon (Championnat), contre Villefranche-sur-Saône (Coupe de France) et contre Bordeaux (Championnat) - pour parfaire son système avant le choc anglais. Son premier test, contre Rennes dimanche en Ligue 1 (4-1), a été passé avec succès.

Le PSG en pointe

Comme le PSG, le Brésil pourrait alors aussi compter sur son enfant prodige pour la Copa America, sur son territoire (14 juin - 7 juillet), pour gagner ce trophée qui lui échappe depuis douze ans.

Parisiens comme Brésiliens - le sélectionneur de la Seleçao Tite et le médecin Rodrigo Lasmar se sont rendus à Paris ces derniers jours - ont donc choisi l'option qui leur convenait le mieux: celle d'un traitement plus léger, avec une durée d'indisponibilité finalement de deux mois incompressible, comme annoncé par certains médias.

Il s'agira d'une «consolidation simple de l'os touché par traitement orthopédique, qui peut être plus ou moins accompagné par l'injection de cellules souches», explique un expert en rééducation sportive, interrogé par l'AFP.

C'est le PSG, et non la Seleçao, qui a pris la main sur le dossier, selon une source proche du dossier, pour ne pas revivre le mélodrame de l'année dernière.

Opération exclue

Car l'autre choix, une intervention chirurgicale, supposait un terme à la saison de Neymar, et le retour de vieilles images qui hantent l'esprit des suiveurs du club comme des fantômes.

«Ney» s'est déjà blessé au cinquième métatarsien droit - cet os long de la partie externe du pied - l'an dernier et avait été opéré avec la pose d'une vis en mars 2018, manquant le 8e de finale retour de C1 contre le Real Madrid (perdu par le PSG).

Après la blessure contre Strasbourg, à la suite d'une série de chocs avec un défenseur adverse, le quotidien Le Parisien annonçait une «rechute». Le journal L'Equipe évoquait lui un manque de consolidation de sa fracture de la saison dernière, soit une «pseudarthrose».

Avec son retour programmé en avril, Neymar aura l'occasion de prouver dès cette saison que son pied droit s'est bien rétabli. Avec lui, c'est tout Paris qui se remet à rêver d'un sacre en Ligue des champions, dont la finale est prévue cette année le 1er juin à Madrid.