Canadiens

Canadiens: des probabilités très encourageantes

Publié | Mis à jour

Aux yeux de la plupart des observateurs et des amateurs, les chances de voir le Canadien participer aux séries étaient bien minces à l’aube de la présente saison. Or, voilà qu’avec 31 matchs à disputer au calendrier régulier, c’est pratiquement dans la poche.

C’est du moins l’avis du site sportsclubstats.com, qui estime les chances du Tricolore de participer à la grande valse du printemps à 78,8 %. Chaque jour, le logiciel simule des millions de fois tous les matchs restants à la saison régulière en tenant compte des forces de chacune des formations.

Que valent ces prédictions ? Difficile à dire. Selon ce site, le Canadien est la huitième équipe dont la probabilité est la plus forte dans l’Association de l’Est. Au neuvième rang, on retrouve les Sabres, loin derrière à 51,4 %. À tout le moins, c’est encourageant pour les partisans du CH.

L’an dernier, dans l’Est, Les Blue Jackets et les Devils avaient été les derniers à obtenir leur laissez-passer avec une récolte de 97 points, un seul de plus que les Panthers.

Puisque la cadence à laquelle les équipes accumulent les points est pratiquement identique à l’an dernier à pareille date, on peut s’attendre à ce que le nombre de points requis pour faire partie du club des 8 soit grandement similaire.

Pour totaliser 97 points, la troupe de Claude Julien, actuellement troisième de la division Atlantique avec 61 points au compteur, aura besoin de 36 points supplémentaires. Trente-six points sur une possibilité de 62, soit une moyenne de ,581, donc un dossier avoisinant les 16-11-4 pour terminer la saison. Un objectif tout à fait réalisable.

L’exception à la règle

Si la tendance se maintient, le Canadien réussirait donc à prendre part aux séries éliminatoires malgré une attaque massive moribonde. Un véritable tour de force !

En supériorité numérique, les Montréalais affichent présentement un pourcentage de réussite de 13 %, quatrième plus faible depuis le retour du lock-out. Parmi les six équipes qui ont maintenu un pourcentage inférieur à 14,1 %, une seule n’a pas terminé au dernier ou à l’avant-dernier rang de son association.

D’ailleurs, depuis cette saison 2013, 17 formations ont présenté un pourcentage de 15 % et moins. De ce nombre, une seule a participé aux séries éliminatoires. Les Bruins, qui ont éventuellement atteint la finale de la Coupe Stanley, avaient compensé ce problème par leur étanchéité en défense (seulement 106 buts accordés, troisièmes dans la LNH) et par leur efficacité à court d’un homme (87,1 %, quatrièmes du circuit).

Ce n’est pas nécessairement le cas du Canadien, 19e en infériorité numérique (79,5 %) et 15e au chapitre des buts accordés (149).

Le retour de Price

Cela dit, avec Carey Price de retour en forme, le Canadien s’est ressaisi dans ces deux domaines. Depuis le 19 décembre, les Montréalais occupent le deuxième rang pour la moyenne de buts alloués (2,24) et le sixième en infériorité numérique (85,7 %).

Voilà en grande partie pourquoi ils ont été en mesure de maintenir un rythme de 11-6-0 malgré une tenue difficile, quoiqu’un peu mieux, de l’attaque massive (15,9 %).

Le Canadien a également été en mesure de maintenir une bonne cadence à forces égales. Ses 113 buts à cinq contre cinq le placent au septième rang du circuit.

Bref, la qualification pour les séries semble dans la poche, mais un coup de main de l’attaque massive ne serait pas de trop. Juste au cas où...

PROBABILITÉS DANS L’EST

Tampa Bay 100 %

Toronto 99 %

New York (Islanders) 99 %

Pittsburgh 89,1 %

Boston 87,8 %

Washington 81,9 %

Columbus 80,4 %

Montréal 78,8 %

Buffalo 51,4 %

Caroline 23,5 %

Floride 5,4 %

New York (Rangers) 1,5 %

New Jersey 1,2 %

Philadelphie 1 %

Detroit 0,1 %

Ottawa 0 %