SPO-BOXER

Crédit : Dominic Chan / Agence QMI

Boxe

Adonis Stevenson: des signes encourageants selon un spécialiste

Publié | Mis à jour

Pour le docteur Dave Ellemberg, neuropsychologue, les progrès fulgurants qu’a faits Adonis Stevenson depuis sa sortie du coma sont plus qu’encourageants pour la suite des choses.

Le directeur de l’Institut des commotions cérébrales et professeur au département de kinésiologie de l’Université de Montréal a réagi aux révélations faites par Réjean Tremblay dans l’édition du «Journal de Montréal» de dimanche.

«C’est vraiment positif, il y a des améliorations constantes dans le cas d’Adonis Stevenson. Le fait qu’il bouge les bras, les jambes et qu’il marche à l’aide d’une marchette, ça permet d’être optimiste», a d’abord exprimé le docteur lors d’un entretien téléphonique.

En plus de faire des avancées sur le plan moteur, le boxeur de 41 ans est également en mesure de faire des phrases complètes et ce dans différentes langues. Un autre signe encourageant pour le Dr Ellemberg.

«On ne parle pas ici d’un individu qui s’exprime avec un seul mot, mais de quelqu’un qui s’exprime en faisant des phrases complètes, a-t-il dit. Ça démontre un réel progrès et encore une fois, c’est encourageant, particulièrement quand on considère qu’il s’exprime dans trois langues différentes [le français, l’anglais et le créole].»

Stevenson se remet d’une grave commotion cérébrale qu’il a subie lors de son combat contre l’Ukrainien Oleksandr Gvozdyk, le 1er décembre dernier, au Centre Vidéotron. Il avait ensuite été plongé dans un coma artificiel, dont il est sorti naturellement près de trois semaines plus tard.

Encore une longue réhabilitation

Si les étapes qu’a franchies Stevenson sont importantes, l’athlète en est seulement au début de son processus de réhabilitation. En effet, il est toujours incommodé par son œil gauche, qui ne fonctionne pas, et l’un des côtés de son corps est toujours partiellement paralysé.

Une situation qui pourra assurément s’améliorer, toujours selon le Dr Ellemberg.

«Je n’ai pas accès au cas de Stevenson, mais il est facile de constater qu’il est au commencement de sa réhabilitation. Il en aura pour plus ou moins un an pour récupérer, et ce grâce à des suivis en orthophonie, en ergothérapie, en physiothérapie, etc. Il est certainement probable qu’il récupère de sa paralysie partielle.»