Boxe

Une guerre qui se termine sur un match nul

Publié | Mis à jour

MONTRÉAL – On s’attendait à un combat âprement disputé entre Mathieu Germain et Steve Claggett et on n’a pas été déçus.

Cependant, ce choc de haute intensité n’a pas pu faire de maître, samedi soir, au Casino de Montréal. Un juge a donné la victoire à Claggett avec une note de 96-94 et l’autre à Germain par le même pointage. Le dernier juge a donné un verdict nul.

Ce qui veut dire que la ceinture IBF international est demeurée la propriété de l’Albertain alors que celle de l’IBF nord-américaine est restée autour de la taille de Germain.

On a assisté à un combat de grande qualité où les deux pugilistes ont tout laissé dans le ring. Toutefois, les pointages des juges reflètent bien l’allure du combat. Germain a eu un avantage marqué dans certains assauts alors que dans d’autres, ils ont été à l’avantage de Claggett.

D’ailleurs, Germain a été dans le pétrin dans le dernier assaut alors qu’il a semblé manquer d’énergie et Claggett en a profité pour l’ébranler à quelques reprises.

Par contre, le protégé de Mike Moffa a réussi à avoir du succès contre Claggett même si celui-ci mettait une pression constante sur lui. Selon notre point de vue, on a eu l’impression qu’il était plus précis que son opposant. Avec un verdict nul, les deux boxeurs n’hésitent pas à parler d’un possible deuxième tome à leur histoire.

«Je ne parlerai pas de vol, mais je suis déçu du résultat, a indiqué Germain. Je me voyais gagner ce combat. Pour ce qui est d’un combat revanche, c’est sûr que ça m’intéresse et je n’ai jamais reculé devant personne.»

«Je suis prêt à revenir à Montréal pour cette revanche si c’est nécessaire, a ajouté Claggett. J’aime boxer ici. Si nous avions eu un combat de 12 rounds, je suis sûr que je l’aurais arrêté.»