Crédit : AFP

Tennis

Rafael Nadal surclasse Stefanos Tsitsipas

Publié | Mis à jour

L'Espagnol Rafael Nadal, deuxième tête de série, s'est qualifié pour la finale des Internationaux d'Australie en surclassant le jeune Grec Stefanos Tsitsipas (15e), tombeur plus tôt de Roger Federer en trois sets, 6-2, 6-4, 6-0 en moins de deux heures, jeudi à Melbourne.

Nadal (32 ans), sacré à Melbourne pour la seule fois il y a dix ans, sera opposé au no.1 mondial Novak Djokovic ou au Français Lucas Pouille (31e) en finale dimanche. S'il s'impose, il obtiendra un 18e trophée en Grand Chelem et deviendra le premier joueur de l'ère Open à remporter au moins deux fois chacun des quatre tournois majeurs.

«J'ai fait un super match, j'ai très bien joué tous les jours, après plusieurs mois sans compétition», s'est réjoui le Majorquin.

«C'était difficile pour moi d'imaginer commencer la saison comme ça, être où j'en suis aujourd'hui quand il y a quelques semaines, j'ai dû prendre la décision difficile de ne pas jouer à Brisbane», a-t-il rappelé.

Le champion espagnol fait à Melbourne son retour à la compétition après un peu plus de quatre mois hors circuit. Après son abandon en demi-finale des Internationaux des États-Unis début septembre, touché au genou droit, le Majorquin s'était ensuite blessé aux abdominaux fin octobre, puis avait subi une arthroscopie de la cheville droite en novembre. Il avait enfin connu une alerte à une cuisse qui l'avait poussé à renoncer au tournoi de Brisbane début 2019.

Nadal n'a pas laissé échapper le moindre set pour rallier sa cinquième finale à Melbourne, sa 25e en Grand Chelem. Ca ne lui était jamais arrivé à Melbourne !

En demi-finale, il a rapidement désamorcé la menace Tsitsipas. Il a même remporté les neuf derniers jeux de la rencontre. Et le jeune Grec, qui s'était offert le double tenant du titre Roger Federer en huitièmes de finale, a dû patienter jusqu'au tout dernier jeu du match pour obtenir une balle de bris.

Il y a un an à Melbourne, Nadal avait abandonné, touché à la jambe droite, en quarts de finale face au Croate Marin Cilic.

Tsitsipas est lui devenu, au cours de la quinzaine australienne, le premier Grec demi-finaliste en Grand Chelem. Avant lui, aucun joueur ni aucune joueuse de son pays n'avait même joué de quart de finale en tournoi majeur.

Son meilleur résultat en Grand Chelem était auparavant un huitième de finale, atteint à Wimbledon la saison passée.