Les Partants

Lemieux en sous-carte d’Alvarez: «C’est fort probable»

Publié | Mis à jour

Eye of the Tiger Management (EOTTM) travaille fort en ce moment pour que le Québécois David Lemieux soit de la sous-carte du gala mettant en vedette le Mexicain Saul «Canelo» Alvarez le 4 mai.

C’est ce qu’a révélé le président de l’organisation, Antonin Décarie, en entrevue à l’émission matinale de TVA Sports, Les Partants, jeudi. Voyez celle-ci dans la vidéo ci-dessus. 

«Ce n’est pas encore confirmé, mais vos informations sont bonnes. C’est fort probable que David se batte le 4 mai. On est en pourparlers, on a reçu des offres», a-t-il indiqué.

L’Anglais John Ryder (27-4-0, 15 K.-O.) serait son adversaire.

Il y a cependant un «mais». Alvarez doit d’abord abandonner sa ceinture de champion du monde des 168 livres puisque Lemieux ne se battra plus chez les 160 livres, a soutenu Décarie.

«En ce moment, Canelo est champion du monde chez les 168 livres, mais c’est fort probable qu’il abandonne son titre. Depuis plusieurs années, David a de la misère à respecter la limite des 160 livres, ça en est même devenu dangereux. La dernière fois, ses reins ont pratiquement lâché. Il va donc falloir se tourner vers les 168 livres.

«Si le titre devient vacant, c’est fort probable que David se batte le 4 mai. Il faut s’entendre pour avoir une chance de se battre en championnat du monde. Il faut par contre que David entre dans les classements chez les 168 livres. Il est présentement numéro un chez les 160, alors normalement ça ne devrait pas être trop compliqué, mais ce n’est jamais simple en boxe. On travaille en ce sens.» 

Une revanche Kean-Carman dans les plans

Par ailleurs, il a également été question au cours de l’entrevue de Simon Kean, qui a lancé mardi une invitation à Dillon Carman sur les réseaux sociaux pour un combat revanche.

Décarie a confirmé sur nos ondes que les deux parties négocient actuellement une entente. Les demandes de l’Ontarien seraient cependant «très élevées».

«Carman a des demandes très élevées. On essaie d’en venir à une entente. On est très confiant d’y parvenir. On va suivre le dossier avec intérêt, a affirmé Décarie.

«On est conscient que Carman a le gros bout du bâton étant donné qu’il est sorti victorieux du premier affrontement. Il va falloir trouver un terrain d’entente pour que tout le monde soit content. Je suis persuadé qu’on va être capable d’en arriver là.»

Kean a subi sa première défaite chez les professionnels le 6 octobre dernier lorsqu’il a été mis K.-O. au quatrième round par Carman au Centre Vidéotron. Depuis, il ne pense qu’à se venger.

«On ne s’en cache pas : Simon voulait une revanche le soir même de sa défaite, a lancé Décarie. Ç’a toujours fait partie des plans. On considère que c’est une erreur de parcours et que Carman n’aurait jamais dû être capable de passer le K.-O. à Kean. Il veut se racheter et effacer ça de sa tête, ce qui est normal.»

Le Trifluvien a repris l’entraînement au mois de décembre, après avoir été forcé à l’inactivité en raison d’une commotion cérébrale.

- Réécoutez Les Partants quand vous le voulez sur QUB Radio.