Impact

Les joueurs de l'Impact suent à grosses gouttes

Publié | Mis à jour

Les joueurs de l’Impact de Montréal ont sué à grosses gouttes, mardi en Floride, alors que le camp d’entraînement de l’équipe a pris son envol.

Trois exercices étaient prévus à l’horaire de la journée par le préparateur physique Robert Duverne. Vélo, course, séances de jeu : on veut s’assurer que la troupe de Rémi Garde soit en forme pour le début de la saison.

«Il est fou!», s’est exclamé le défenseur Zakaria Diallo après une course de neuf kilomètres sous le chaud soleil de la Floride. Les jeunes ont voulu prouver ce qu'ils avaient dans le ventre lors de cette rude épreuve. Ken Krolicki, Mathieu Choinière, Shamit Shome, Clément Bayiha et Émile Legault ont d'ailleurs été les premiers à l'arrivée.

«Ils ont très bien travaillé! Je suis très satisfait de leur investissement sur le programme que je leur avais donné en novembre», a expliqué Duverne.

Lundi, 28 joueurs de l’Impact avaient pris la direction de Sarasota, sur la côte ouest de la Floride, afin d’amorcer la première partie du camp.

«Je crois que tous les joueurs qui étaient là l’an passé se sont préparés adéquatement, on va beaucoup courir», avait alors anticipé le gardien Evan Bush, lorsque rencontré par les médias à l’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau, à Dorval.