Crédit : AFP

NFL

La NFL poursuivie à cause d’une bourde des arbitres

Publié | Mis à jour

La décision des arbitres de ne pas décerner une pénalité pour obstruction au demi de coin des Rams de Los Angeles Nickell Robey-Coleman dans les dernières minutes de la finale de l’Association Nationale contre les Saints, dimanche à La Nouvelle-Orléans, a poussé des avocats à intenter une poursuite civile contre la NFL.

La nouvelle a été rapportée par la chaîne locale du réseau NBC, mardi.

Avec moins de deux minutes à écouler au quatrième quart, Robey-Coleman a clairement empêché Tommylee Lewis de capter la passe de Drew Brees, sur un troisième essai. Tout cela sous les yeux de deux officiels. Les Saints n’ont donc pas pu laisser le temps s’écouler et ont dû se contenter d’un placement pour prendre les devants 23 à 20.

Les Rams ont ensuite eu suffisamment de temps pour créer l’égalité et forcer la tenue de la prolongation. Ils ont remporté le match 26 à 23.

Après la rencontre, Robey-Coleman a lui-même avoué qu’il avait commis une faute.

Rejouer le match

L’avocat Frank J. D’Amico fils, de La Nouvelle-Orléans, ainsi que Clé Simon, de la firme Simon Law Offices, et Kevin R. Duck, de la firme Duck Law Firm, de Lafayette, ont entamé des procédures judiciaires.

D’Amico fils a d’ailleurs affirmé qu’une audience auprès d’un juge était prévue lundi matin.

Les deux groupes d’avocats demandent au commissaire de la NFL, Roger Goodell, d’appliquer la règle 17, section 2 du livre des règlements de la NFL pour que le match entre les Rams et les Saints soit rejoué.

D’Amico fils cite l’article 1 de la règle, qui dit que le commissaire peut prendre les mesures nécessaires si un événement «extraordinairement injuste [...] a un impact majeur sur le résultat d’un match».

Simon et Duck citent plutôt l’article 3, qui dit que le commissaire a le pouvoir «de changer le résultat d’un match ou d’ordonner que le match soit rejoué, à partir du début ou à partir du moment où l’événement extraordinaire s’est produit».

Les Rams affronteront les Patriots de la Nouvelle-Angleterre le dimanche 3 février dans le cadre du Super Bowl LIII.