Impact

Un camp encore plus ardu pour l’Impact?

Publié | Mis à jour

Les joueurs de l’Impact de Montréal ne tombent pas dans le piège au paysage paradisiaque de la Floride. Au cours de la prochaine semaine, ils sueront à grosses gouttes et ce n’est pas seulement qu’en raison du climat tropical.

Certains s’attendent même à vivre l'enfer sous la chaleur à Sarasota, au sud de la région de Tampa Bay.

«On sait qu'au début, ça va être dur physiquement. Je pense que ça va être plus intense que l'an dernier, a indiqué Samuel Piette, lundi.

«Au moins, on sait un peu à quoi s'attendre.»

La méthode Duverne

À pareille date l'an dernier, le préparateur physique Robert Duverne s'est assuré de faire travailler les membres du Bleu-blanc-noir.

Certains ayant vécu l’expérience de 2018 ont passé le message à ceux qui n’y étaient pas. Ils doivent s’attendre à courir sans relâche au cours de la prochaine semaine.

«Je pense que c'est bon de recommencer avec plus ou moins le même noyau. On se connaît tous. Donc, je pense que c'est une bonne chose», a ajouté Piette.

Un qui n’était pas au camp l’an dernier et qui sera parmi ceux à connaître la méthode Duverne est le défenseur Bacary Sagna. Il réalise qu’il devra prendre les bouchées doubles.

«Robert est quelqu'un que j'ai appris à connaître en équipe nationale. Quelqu'un qui me faisait énormément travailler. Mais je pense qu'on en a besoin. On a besoin d'énormément travailler, insiste-t-il.

«On a besoin de trouver nos repères assez rapidement parce qu'il faut qu'on démarre sur de bonnes bases. Je pense que c'est le seul moyen pour avoir une très belle saison.»

Rémi Garde mise sur un conditionnement optimal

L’entraîneur-chef Rémi-Garde, lui, assure que le camp ne sera pas plus ardu que son premier à la barre du club, l’hiver dernier.

«Non, rien de plus méchant que l'année dernière, dit-il. Simplement l'envie de bien se préparer. Je crois qu'on le sait, c'est important d'avoir une très, très bonne condition physique.

«Sur la durée de la saison, ça peut faire la différence.»

Cette année, les joueurs de l’Impact n'ont pas trop profité des vacances. Ils disputeront un match amical complet d'ici le 30 janvier.

Voyez le reportage de Nicolas A. Martineau dans la vidéo, ci-dessus.