JiC

Mikaël Kingsbury s'auto-évalue comme un joueur de hockey

Publié | Mis à jour

Même s’il a parfois des allures de surhomme sur les pentes en Coupe du monde de ski acrobatique, Mikaël Kingsbury est bel et bien humain. Il l’a rappelé, vendredi, avec sa cinquième place à Lake Placid.

Écoutez l’entrevue avec Mikaël Kingsbury à «JiC» dans la vidéo, ci-dessus.

Le champion olympique, qui venait de gagner quatre rendez-vous consécutifs, a obtenu ce résultat inhabituel après être monté sur 23 podiums de suite en Coupe du monde, dont 19 victoires.  

Comment gère-t-il ce résultat? Semblable à une contre-performance d’un joueur de hockey.

«J’essaie d’apprendre de mes victoires (comme de mes défaites), a-t-il expliqué à l'émission «JiC», lundi, sur les ondes de TVA Sports. Je crois toujours qu’on apprend de nos performances», a raconté le récent gagnant du Lou-Marsh, prix remis annuellement à l'athlète canadien par excellence.

«Je pourrais gagner une Coupe du monde et quand même étudier mes vidéos et me demandant ce que je peux mieux faire pour être encore meilleur à la prochaine course. Même si j’ai gagné.

«C’est sûr qu’on commet des erreurs, mais Desfois je regarde mes pointages et je me dis ‘voir qu’un juge m’a donné ce résultat-là’! e veux que les juges m’attribuent les notes que je mérite. Je veux savoir ce que je dois faire pour me rapprocher de la note parfaite.»

Kingsbury sera à la Coupe du monde de Mont-Tremblant, ce samedi, où sa série de victoires s'est arrêtée à 13 l'an dernier. Cette épreuve sera présentée à TVA Sports à compter de 13h.