SPO-Mise à jour des démarches pour une équipe de la NBA à Montréal

Crédit : MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Impact

Kevin Gilmore se joint à l’Impact

Publié | Mis à jour

L’Impact de Montréal a convoqué les médias pour une conférence de presse mardi matin pour une annonce majeure du propriétaire, Joey Saputo.

Selon les informations obtenues par «Le Journal de Montréal» et par notre collègue Réjean Tremblay, on va alors annoncer que Kevin Gilmore deviendra le président du club, succédant à Joey Saputo qui restera propriétaire.

Gilmore agissait à titre de consultant externe pour l’équipe de la Major Leageu Soccer (MLS) depuis quelques semaines et la relation s’est bien développée.

Avant de se joindre au Bleu-Blanc-Noir, Gilmore a notamment été vice-président exécutif et chef des opérations au Groupe CH pendant cinq ans. Il a également fait partie du groupe d’hommes d’affaires qui tentent de convaincre la NBA de s’installer à Montréal.

Les partisans étaient nombreux à se plaindre de la relative inertie de l’équipe pendant la saison morte.

Même si celle-ci a mis la main sur les attaquants Maximiliano Urruti et Harry Novillo, Gilmore est certainement la meilleure prise jusqu’à maintenant.

On parle ici d’un gestionnaire sportif aguerri qui possède un important bagage d’expérience au sein de très bonnes organisations.

Malgré son nom anglophone, Gilmore parle également couramment le français, lui qui est originaire d’Arvida au Saguenay.

Long C.V.

Le curriculum vitae de Gilmore est impressionnant. Il est d’abord complété ses études en droit à l’Université d’Ottawa avant de prendre le chemin de la Californie où il a exercé au sein d’un cabinet privé.

Il s’est ensuite joint à Disney où il a été responsable du dossier des Mighty Ducks. C’est lui qui a été le négociateur en vue de l’entrée de l’équipe dans la Ligue nationale de hockey (LNH) et auprès de la ville d’Anaheim.

Il a été vice-président des affaires corporatives et légales des Ducks et des Angels de le baseball majeur de 1993 à 1998.

Il est passé chez les Kings de Los Angeles en 1999 et a été vice-président principal des opérations hockey et directeur général adjoint jusqu’en 2006, année où il est devenu vice-président principal au développement corporatif et à la planification stratégique chez Anschutz Enterianment Group (AEG), poste qu’il a occupé jusqu’en 2009.

Une percée

Arrivé au Groupe CH en 2011, il a piloté de nombreux dossiers importants, dont la négociation d’un contrat de télédiffusion de 12 ans avec RDS et Sportsnet.

Il a piloté de nombreux projets, dont la populaire émission de télévision 24 CH.

Il a également été impliqué dans le développement du projet immobilier de la Tour des Canadiens.

Il a quitté la filière bleu-blanc-rouge après cinq ans pour relever de nouveaux défis comme le stipulait son entente avec Geoff Molson quand il s’est joint à l’équipe de hockey.

Essentiel

Lorsqu’il a rencontré les médias pour faire un genre d’état des lieux, l’automne dernier, Joey Saputo avait laissé entendre qu’il était ouvert à prendre un pas de recul.

Le président, qui doit aussi gérer son équipe de Bologne, qui est menacée d’être reléguée en Série B en Italie, en avait peut-être trop sur les bras.

Il était devenu essentiel que le club embauche un gestionnaire chevronné dans le monde du sport afin de propulser l’Impact dans la MLS 2.0.

L’arrivée de Gilmore répond à ce besoin et ses compétences, de même que son important réseau de contacts, devraient contribuer à une nette progression rapide sur le plan de la visibilité et du dynamisme chez le Bleu-Blanc-Noir.