LHJMQ

L’attaque des Remparts en panne

Publié | Mis à jour

VICTORIAVILLE – Les Tigres de Victoriaville semblaient représenter une proie idéale pour permettre aux joueurs des Remparts de refaire le plein de confiance à l’attaque. Mais le scénario des derniers matchs locaux s’est transporté au Colisée Desjardins, dimanche après-midi, où la bande de Patrick Roy a essuyé une tempête de 5 à 0.

Ce deuxième revers par blanchissage de la saison offert par Tristan Côté-Cazenave, survient alors que les Diables rouges traversent une petite zone de turbulence en offensive. Ils n’ont marqué que trois buts dans la séquence actuelle qui s’est étirée à trois défaites, dimanche.

En retard 1-0, les Remparts ont connu leurs meilleurs moments dans la deuxième portion de la période médiane après s’être vu refuser un but à cause d’un hors-jeu. Le gardien des Tigres a veillé au grain, et en troisième, les locaux ont porté le coup de grâce, eux qui accusaient 13 points de retard sur leurs adversaires.

«Si on ne marque pas de buts sur la route, on va avoir de la misère à gagner nos matchs [...] Je sens qu’on manque de confiance offensivement et les bâtons sont plus serrés. Ça met beaucoup de pression sur la défensive. Quand ils ont marqué le deuxième but, ça nous a fait mal», a reconnu le Diable en chef.

Jeux parfaits

Avec 22 tirs au but, les Remparts méritaient sans doute un meilleur sort, mais selon Roy, ses joueurs doivent arrêter de penser au spectacle quand ils sont en possession de la rondelle.

«Les beaux buts, des fois, il faut en faire de moins beaux qui vont nous permettre de rentrer dans le match. C’est ce type de but là que je trouve qu’on a de la misère à aller chercher», a expliqué l’entraîneur-chef et directeur général.

«Il faut juste aller marquer ce premier but. Ce ne sera peut-être pas le plus beau, mais ça va faire en sorte que ça va débloquer. Une défaite comme ce soir [dimanche], on ne peut pas se permettre ça», a ajouté l’attaquant Édouard St-Laurent, qui enfilait l’uniforme sanctifié pour la sixième fois depuis son arrivée dans la capitale. Il revendique un but et une passe.

Si l’équipe se cherche offensivement, Philipp Kurashev n’a toujours pas trouvé le fond du filet depuis son retour du Mondial junior où il a fini au sommet des buteurs du tournoi, se contentant d’une mention d’aide en six parties. Par moments, dimanche, il paraissait frustré sur la patinoire. «Je ne sais pas si c’est un manque de confiance, mais ça ne marche pas. Des matchs comme celui-là, c’est frustrant, et il faut travailler plus fort», a lâché le Suisse, un peu déboussolé.

En vitesse

Fraîchement gradué dans la LHJMQ, le produit des Chevaliers de Lévis, Samy Paré, était absent pour les Tigres en raison d’une blessure au haut du corps... Roy a tenté le tout pour le tout avec cinq minutes à jouer en retirant le gardien Kyle Jessiman au profit d’un sixième patineur, stratégie qui n’a pas porté ses fruits puisque Simon Lafrance, à genoux, a inscrit un quatrième but sans riposte...