FBN-SPO-OAKLAND-RAIDERS-V-KANSAS-CITY-CHIEFS

Crédit : AFP

NFL

«Je suis très confiant» - Laurent Duvernay-Tardif

Publié | Mis à jour

Après le dernier entraînement complet de la semaine des Chiefs, auquel il a pris part sans limitation, Laurent Duvernay-Tardif estime qu’il est prêt à jouer, mais toujours pas question de dévoiler s’il retrouvera son poste de garde partant.

«J’ai eu des répétitions avec l’équipe partante et je pense que ce sera une décision de dernière minute. On va garder le suspense pour ne pas permettre à l’équipe adverse de se préparer en conséquence», a souri le sympathique géant.

«Je suis très confiant, tout a bien été cette semaine et je sens que mes habiletés de football sont revenues. J’ai prouvé par le passé que je pouvais revenir d’une blessure et je pense que les entraîneurs sont confiants. Ils savent que je peux retourner sur le terrain et faire du bon travail», a-t-il ensuite laissé entendre.

Certain de gagner

Les Chiefs devront décider s’ils iront de l’avant avec Duvernay-Tardif après 13 semaines d’absence ou s’ils continueront avec Andrew Wylie, qui a bien fait en remplacement.

Bien au-delà de sa situation personnelle, celui qui est surnommé « Larry » à Kansas City croit que les Chiefs ont tout pour offrir à leurs partisans une occasion de célébrer au terme de cette première finale d’association présentée à la maison dans l’histoire de l’équipe.

«On le sent, il y a vraiment une belle frénésie ici et je pense que ça va se traduire par une grosse victoire. La semaine passée, les partisans ont été incroyables et on leur a démontré qu’on avait l’attitude pour se rendre jusqu’au bout. On va essayer de refaire la même chose cette semaine», a-t-il soutenu.

Reste à voir comment les Chiefs répondront à la pression de prendre part au Super Bowl pour la première fois depuis la saison de 1969.

«On ne se laisse pas distraire à l’extérieur du site. Je pense qu’on ne le ressent pas autant que nos proches. Ma copine, par exemple, le remarque plus quand elle s’en va à son cours de yoga et que tout le monde porte un chandail des Chiefs !» a rigolé Duvernay-Tardif.