Crédit : AFP

Tennis

Australie: Rafael Nadal musèle Alex De Minaur

Publié | Mis à jour

Le no.2 mondial Rafael Nadal a muselé le jeune Australien Alex De Minaur (29e) en trois manches de 6-1, 6-2, 6-4 au troisième tour des Internationaux d'Australie, vendredi à Melbourne.

L'Espagnol aux 17 trophées en Grand Chelem affrontera pour une place en quarts de finale le Tchèque Tomas Berdych, ex-no.4 aujourd'hui 57e, de retour à un niveau intéressant après avoir pris le temps de soigner son dos douloureux lors de la deuxième moitié de la saison 2018.

À 19 ans, De Minaur a illustré à plusieurs reprises les qualités de combattant qui font sa réputation. En sauvant son premier jeu de service du match après plus de dix minutes de combat, en contraignant Nadal à batailler pendant 23 minutes rien que pour mener 2-1, ou encore en ne concédant son engagement qu'au bout d'une quinzaine de minutes d'entrée de deuxième set. Sans oublier le panache dont il a fait preuve pour écarter trois des six balles de match obtenues par Nadal.

«C'est un combattant exceptionnel, l'a salué "Rafa". Je crois que c'est le joueur le plus rapide du circuit.»

Mais De Minaur est resté très loin de mettre en danger l'ex-no.1 mondial, vainqueur en moins de deux heures et demie.

«J'ai joué un match très solide, j'ai bien servi, je pense que je suis sur la bonne voie», a-t-il estimé.

Nadal fait aux Internationaux d'Australie son retour à la compétition après un peu plus de quatre mois hors circuit. Après son abandon en demi-finale des Internationaux des États-Unis début septembre, touché au genou droit, le Majorquin de 32 ans s'était ensuite blessé aux abdominaux fin octobre, puis avait subi une arthroscopie de la cheville droite en novembre. Il avait enfin connu une alerte à une cuisse qui l'avait poussé à renoncer au tournoi de Brisbane début 2019. 

Federer se promène 3e tour

Roger Federer s'est promené face à l'Américain Taylor Fritz (50e), surclassé en trois sets 6-2, 7-5, 6-2 et moins d'une heure et demie au troisième tour.

Pour une place en quarts de finale, Federer affrontera le jeune Grec Stefanos Tsitsipas (15e), tombeur du Géorgien Nikoloz Basilashvili un peu plus tôt 6-3, 3-6, 7-6 (7), 6-4. Le Suisse aux vingt couronnes record en Grand Chelem a remporté ses trois premiers matches sans perdre de set.

Insicif d'entrée contre Fritz, sur la Rod Laver Arena toit fermé, Federer a bouclé la première manche en seulement vingt minutes en ne commettant presque aucune faute (3 seulement après 12 jeux).

«Je voulais prendre un bon départ contre un joueur qui peut être dangereux et je me suis très bien senti aujourd'hui», a déclaré l'ex-no.1 mondial, aujourd'hui troisième, qui n'a concédé aucune balle de bris pour son deuxième match du tournoi disputé à la mi-journée et non en session nocturne.

«Aujourd'hui, il y a des périodes où je ne joue pas de matches la journée pendant longtemps. Hors terre battue, les meilleurs joueurs, on joue peut-être 70% du temps en soirée. Alors jouer tôt, à 13h00 par exemple, ça change un peu les choses assurément. À mon âge, j'ai besoin de m'échauffer plus, de faire plus attention aux détails pour être vraiment prêt à cette heure-là», a-t-il expliqué en conférence de presse.

Un peu moins précis dans la deuxième manche face à un adversaire plus entreprenant, il a su faire la différence au moment opportun. Puis il a de nouveau accéléré dans le troisième set, pour conclure avec 34 points gagnants contre 14 fautes directes, et un excellent pourcentage de réussite sur ses premières balles de service (93%).

Sextuple vainqueur en Australie (2004, 2006, 2007, 2010, 2017, 2018), Federer y est en quête du centième trophée de sa carrière.

Tiafoe qualifié pour son premier 8e en Grand Chelem

L'Américain Frances Tiafoe (39e mondial) s'est qualifié pour son premier huitième de finale d'un tournoi du Grand Chelem en battant au 3e tour des Internationaux d'Australie l'Italien Andreas Seppi 6-7 (3), 6-3, 4-6, 6-4, 6-3, vendredi à Melbourne.

Le jeune et puissant américain, âgé de 20 ans, avait créé la sensation au tour précédent en faisant chuter le Sud-Africain Kevin Anderson, no.6 mondial, 4-6, 6-4, 6-4, 7-5.

Il affrontera pour une place en quarts de finale le Bulgare Grigor Dimitrov (21e mondial).

Tiafoe a pourtant été en mauvaise posture face à Seppi, qui a mené 2 manches à 1.

Le vétéran italien de 34 ans s'est accroché dans le quatrième set, où il a mené 40-0 alors que son adversaire servait pour égaliser à 2 manches partout, avant de céder.

Dimitrov, inspiré par Agassi, en huitièmes

Le Bulgare Grigor Dimitrov (21e mondial), inspiré par son nouveau conseiller Andre Agassi, a battu Thomas Fabbiano (102e) 7-6 (5), 6-4, 6-4 en 2h00, vendredi pour se qualifier pour les huitièmes de finale.

Dimitrov rencontrera pour une place en quarts de finale un autre joueur non tête de série, l'Américain Frances Tiafoe (39e), vainqueur de l'Italien Andreas Seppi (35e) 6-7 (3), 6-3, 4-6, 6-4, 6-3 et qui disputera à 20 ans son premier huitième de finale en Grand Chelem.

En cas de victoire, Dimitrov, 27 ans, pourrait retrouver en quarts le no.2 mondial Rafael Nadal.

Dimitrov, qui s'est attaché en octobre dernier les services d'Andre Agassi comme conseiller au sein de son staff, a montré par intermittence le tennis brillant qui fit de lui un no.3 mondial en 2017, l'année où il avait atteint les demi-finales à Melbourne.

«De le voir assis là, regardant mon match, me donner son temps, est la chose la plus précieuse sur terre pour moi», a-t-il déclaré à propos d'Agassi.