Tennis

Milos Raonic remporte un marathon!

Publié | Mis à jour

Le Canadien Milos Raonic s’est qualifié pour le troisième tour des Internationaux d’Australie en défaisant le Suisse Stan Wawrinka, jeudi, à Melbourne.     

L’Ontarien, 17e raquette mondiale, aura eu besoin de 4 heures pour éliminer son adversaire en quatre manches de 6-7(4), 7-6(6), 7-6(11), 7-6(5).     

«On dirait que ces quatre heures ont passé en 15 minutes, a souligné le gagnant après son match. L'adrénaline a pris le dessus.    

«Avec quatre bris d'égalité, ç'aurait pu aller d'un côté comme de l'autre. Je suis content d'avoir bien joué et d'avoir pu apprécié cette atmosphère également.»    

Raonic accusait un retard de 2-5 au quatrième engagement. Il a forcé le bris d'égalité pour l'emporter dans un troisième match de suite contre son rival helvète, deuxième consécutif dans un face à face d'un tournoi du Grand Chelem, après Flushing Meadows.     

«J'ai eu de la chance de rester dans la course pendant le 4e set, a admis le Canadien de 28 ans, dont la meilleure performance reste une finale à Wimbledon en 2016, perdue face à Andy Murray. J'ai juste essayé de prendre son service, surtout quand le toit était ouvert. C'est la façon dont j'aime jouer, pour mettre mes adversaires sous pression.»   

Il a aussi sauvé trois points de manche dans la troisième tranche de la confrontation.     

Au final, Raonic a remporté 84 % des points pour sa première balle, a réalisé 39 as et a commis six doubles fautes.     

«Avec du recul, je suis content de mon niveau, de la façon de je me déplaçais, de mon jeu en général. Je pense qu'il (Raonic) a aussi très bien joué, a souligné Wawrinka. Je veux gagner plus de matchs. Si je regarde un peu tout ce que j'ai fait ces derniers mois pour arriver à ce niveau, je suis assez satisfait.»   

Le joueur de 28 ans gagne ainsi son billet pour le troisième tour. Au cours du prochain match, il affrontera le Français Pierre-Hugues Herbert (53e), vainqueur du duel qui l’a opposé au Sud-Coréen Hyeon Chung (25e). Herbert l’a emporté en quatre manches de 6-2, 1-6, 6-2 et 6-4.     

Shapovalov franchit aussi le deuxième tour  

De son côté, son compatriote Denis Shapovalov a également remporté une victoire en trois manches, lors de son match de deuxième tour. Opposé au Japonais Taro Daniel, 82e raquette mondiale, l’Ontarien a claqué 16 as pour s’imposer 6-3, 7-6 et 6-3, au cours d’un match qui aura duré un peu plus de deux heures. Shapovalov n’a commis que quatre doubles fautes au cours de la rencontre.     

Au prochain tour, il affrontera le Serbe Novak Djokovic, premier favori du tournoi, vainqueur du Français Jo-Wilfried Tsonga au 2e tour.

Djokovic éteint Tsonga en trois sets

Le no.1 mondial Novak Djokovic a dominé le Français Jo-Wilfried Tsonga, ex-no.5 mondial aujourd'hui 177e, en trois sets 6-3, 7-5, 6-4 au deuxième tour.

C'est dans la deuxième manche que Djoko a été le plus en difficulté. Il a été mené 4-2, puis est revenu au score avant de perdre quatre points de suite alors qu'il servait pour le gain du set à 5-4. Mais le Serbe de 31 ans a repris ses distances immédiatement et s'est imposé en à peine plus de deux heures.

«J'ai joué un bon premier set et demi, a estimé "Djoko". Après, il a joué un super jeu. Mais rebriser tout de suite après m'a apporté de la confiance pour le troisième set.»

Tsonga, dont la saison 2018 a été gâchée par son genou gauche opéré puis récalcitrant, a bénéficié d'une invitation pour entrer dans le tableau principal. 

Dominic Thiem abandonne au 2e tour  

L'Autrichien Dominic Thiem, 8e mondial, a abandonné jeudi au deuxième tour des Internationaux d'Australie alors qu'il était mené par l'Australien Alexei Popyrin (149e) 7-5, 6-4, 2-0.   

Thiem a semblé ne pas s'être remis de son long match du premier tour remporté en cinq sets face au Français Benoît Paire et qui s'est terminé aux premières heures mercredi matin.   

«Ce n'est jamais facile de gagner comme ça», a déclaré Popyrin, âgé de 19 ans.   

Difficile cependant de ne pas savourer une qualification pour le troisième tour d'un tournoi du Grand Chelem face à un joueur de ce calibre: «J'ai toujours eu l'impression d'être dans le match, pour être honnête», a-t-il ajouté.   

Popyrin affrontera le Français Lucas Pouille (31e) pour une place en 8es de finale.   

Nishikori déjoue le piège Karlovic  

Le no.9 mondial Kei Nishikori, poussé dans un cinquième set, a déjoué le piège incarné par le Croate Ivo Karlovic (73e) au super bris d'égalité 6-3, 7-6 (6), 5-7, 5-7, 7-6 (7) au deuxième tour des Internationaux d'Australie, jeudi à Melbourne.   

Malgré deux manches d'avance, le Japonais de 29 ans a dû batailler pendant près de quatre heures pour ne pas se laisser assommer par les 59 as du géant croate. Il s'est sorti d'une situation très délicate quand, à 4-4 dans le set décisif, il a remporté son jeu de service après avoir été mené 0-40 par Karlovic.   

«C'est à peu près le nombre d'as que je fais en un an», a plaisanté Nishikori. Ce match va m'aider au niveau de la confiance. C'était un match vraiment difficile. C'est frustrant quand vous ne pouvez pas retourner trois services de suite. Mais je me suis bien concentré et j'ai bien retourné sur les derniers points.»   

Au premier tour, Nishikori avait déjà eu besoin de cinq manches pour se qualifier. Il avait même été mené deux sets à zéro par le Polonais issu des qualifications Kamil Majchrzak, avant que le corps de ce dernier ne soit assailli par les crampes et le contraigne à l'abandon à mi-cinquième set.  

Zverev bousculé par Chardy  

L'Allemand Alexander Zverev (4e mondial) a été poussé dans ses retranchements par le Français Jérémy Chardy (36e) avant de s'imposer 7-6 (5), 6-4, 5-7, 6-7 (6), 6-1 dans un match très accroché de près de quatre heures  

Dans les quatre premiers sets, le grand espoir du tennis mondial (21 ans), un peu nerveux tout au long de la rencontre, a été malmené par son adversaire de dix ans son aîné. Incapable de convertir une balle de match dans la 4e manche, il a profité d'une baisse physique de Chardy dans l'ultime set, le Français ayant déjà joué cinq manches et quatre heures au premier tour.  

Vainqueur du Masters de fin d'année en novembre dernier, le trophée le plus prestigieux de sa jeune carrière, le N.4 mondial, qui n'a jamais fait mieux qu'un quart de finale en Grand Chelem, aura un troisième tour a priori abordable, contre l'invité australien Alex Bolt, 155e mondial qui a battu le Français Gilles Simon (30e) plus tôt jeudi après avoir sauvé quatre balles de match.