Tennis

«Il comprend bien Eugenie» - Sylvain Bruneau

Publié | Mis à jour

La Québécoise Eugenie Bouchard en est à un troisième tournoi aux côtés de son entraîneur Michael Joyce. Et selon les dires de l’entraîneur à Tennis Canada, Sylvain Bruneau, qui connaît très bien la joueuse de 24 ans, la chimie semble opérer entre les deux.

Après des succès au Luxembourg, fin 2018, et en Nouvelle-Zélande, début 2019, Bouchard continue d’avoir du succès puisqu’elle a remporté son match de premier tour aux Internationaux d’Australie contre la Chinoise Shuai Peng pour obtenir le droit d’affronter l’Américaine Serena Williams, au deuxième tour. 

«Elle enchaîne bien sur son année 2018, a tout d’abord indiqué Bruneau, mercredi, lors de l’émission Les Partants sur les ondes de TVA Sports. Il y avait eu des bons signes et de l’optimisme. Mais en 2019, elle a très bien joué à Auckland et au final perdu contre la gagnante du tournoi, Julia Goerges. Son match de premier tour a été expéditif, en puissance et en confiance.»

Et si Bouchard monte en confiance, c’est en grande partie grâce au travail de Joyce.

«Elle a travaillé avec de bons entraîneurs depuis plusieurs années, a souligné Bruneau. Honnêtement, Michael Joyce et elle ont établi une très bonne chimie. Il comprend bien Eugenie à l’extérieur du terrain et sur le terrain. Il comprend bien son jeu, mais la personne qu’elle est aussi. 

«Il a su jusqu’à maintenant retirer le meilleur d’elle. Ils ont fait deux tournois ensemble, un troisième ici à Melbourne. Au Luxembourg, elle a fait la demi-finale en fin de saison. Elle entame très bien à Auckland puis ici à Melbourne, ça se passe bien. [...] Il a une bonne compréhension du jeu d’Eugenie, comment la motiver et comment la remettre en confiance. Je pense qu’elle est sur la bonne voie.»

La montée d’Andreescu

Outre Bouchard, une autre joueuse canadienne connaît énormément de succès en ce début d’année.

En effet, l’Ontarienne Bianca Andreescu a atteint la finale du tournoi d’Auckland avant de se qualifier pour le tableau principal des Internationaux d’Australie et de remporter son match de premier tour.

«C’est une joueuse qui possède tous les atouts, a confié Bruneau. Sur le plan du tennis, elle a vraiment un jeu intéressant, vraiment un beau jeu. Il diffère un peu du tennis féminin conventionnel. Elle varie beaucoup son jeu et c’est une athlète exceptionnelle. [...] C’est un début d’année un peu inattendu. Elle a eu sept bonnes victoires à Auckland. Elle arrive ici à Melbourne avec seulement 48h et se retape les qualifications. 

«Après, (elle livre) une superbe bataille contre une joueuse qui est vraiment vue comme aspirante à devenir une très bonne joueuse (NDLR : Whitney Osuigwe). Et maintenant, demain, ce sera un autre test contre (Anastasija) Sevastova.»

À voir dans la vidéo ci-dessus.

- Réécoutez Les Partants quand vous le voulez sur QUB Radio.