Boxe

Artur Beterbiev: encore des rebondissements

Mathieu Boulay

Publié | Mis à jour

La carrière d’Artur Beterbiev continue de connaître des rebondissements. Dans les derniers jours, le champion IBF des mi-lourds a accepté une entente de principe avec le réseau américain ESPN.

Le pacte de Beterbiev (13-0, 13 K.-O.) serait de six combats et d’une durée de 30 mois avec ESPN, mais aussi avec Top Rank selon ce que «Le Journal de Montréal» a appris mardi matin. Un contrat qui est similaire à celui qu’Eleider Alvarez a signé en décembre en ce qui concerne les bourses.

Ça veut dire qu’il empochera environ un million de dollars par combat.

Par contre, tous les détails ne sont pas encore attachés. Le Tchétchène de 33 ans a signé un contrat de trois combats avec DAZN l’an dernier. Il n’a disputé qu’un duel prévu à cette entente avec Matchroom Boxing et le promoteur Eddie Hearn, soit celui d’octobre dernier contre Callum Johnson.

Pour qu’il puisse passer chez ESPN, Top Rank doit donc le libérer de son entente avec DAZN. Les négociations sont toujours en cours et le promoteur Yvon Michel fait aussi partie des discussions.

Selon nos informations, Top Rank et GYM seraient copromoteurs, mais c’est le groupe américain qui aurait le dernier mot sur les décisions concernant la carrière de Beterbiev. Dans le contrat d’Alvarez, c’est la situation inverse qui va s’appliquer.

Sur le plan sportif, Beterbiev vient de prendre une bonne décision, car il y a plus de possibilités de combats d’envergure sur ESPN que sur DAZN. Le duo ESPN/Top Rank compte déjà le nouveau champion WBC des mi-lourds Oleksandr Gvozdyk et l’ancien champion des super-moyens WBO Gilberto Ramirez au sein de son écurie.

On verrait très bien un combat d’unification entre Beterbiev et Gvozdyk en avril 2019.

Pas une première

Ce ne sera pas la première fois que Beterbiev va travailler avec Top Rank et ESPN.

Ces deux entités avaient mis la main sur les droits du combat de championnat du monde du Montréalais d’adoption qui affrontait l’Allemand Enrico Koelling lors d’un appel d’offres de l’IBF en 2017.

À l’époque, il y avait eu plusieurs rumeurs selon lesquelles Beterbiev souhaitait joindre les rangs de Top Rank. Elles avaient toutefois été réfutées par le clan Beterbiev, mais aussi par le président de Top Rank, Todd DuBoef.

Par la suite, on avait appris que le cogneur avait une entente de principe en poche. Cependant, pour qu’elle soit entérinée, il devait régler son différend contractuel avec Groupe Yvon Michel (GYM), mais il a été débouté en cour dans les derniers mois.

Combat contre Smith à l’eau Après sa victoire par knock-out contre Johnson à Chicago, Beterbiev devait affronter l’Américain Joe Smith fils dans les premiers mois de 2019.

Toutefois, en raison des derniers développements, ce projet va tomber à l’eau.

Qui va remplacer Beterbiev ? Le champion WBA Dmitry Bivol (15-0, 11 K.-O.) qui vient de signer un contrat avec DAZN.

À sa dernière visite dans le ring en novembre, le Russe l’a emporté par décision unanime contre le Québécois Jean Pascal (33-6-1, 20 K.-O.).