FBN-SPO-DIVISIONAL-ROUND---PHILADELPHIA-EAGLES-V-NEW-ORLEANS-SAI

Crédit : AFP

NFL

Les Saints ont rendez-vous avec les Rams

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Le conte de fées du quart-arrière substitut Nick Foles s’est terminé quand les Saints de La Nouvelle-Orléans ont vaincu les Eagles de Philadelphie 20 à 14, dimanche soir, au Mercedes-Benz Superdome.

Pour une deuxième année consécutive, le pivot de 29 ans s’était vu remettre les commandes de l’attaque des Eagles en fin de saison régulière et lors des éliminatoires, en raison d’une blessure au quart Carson Wentz. En 2017, Foles avait mené les siens à la conquête du Super Bowl, mais cette fois, les Saints en ont décidé autrement.

Tirant de l’arrière par 14 points après 15 minutes, l’équipe de l’entraîneur-chef Sean Payton a été dominante lors des trois derniers quarts. La défensive a été parfaite, n’accordant absolument rien aux Eagles, tandis que l’attaque a fait le nécessaire pour l’emporter.

C’est une passe de touché du quart-arrière Drew Brees à Michael Thomas qui a fait la différence, au troisième quart. Le receveur de passes a connu toute une partie, amassant un impressionnant total de 171 verges en 12 attrapés.

«Pendant la saison, on a trouvé le moyen de revenir de l’arrière à quelques reprises, a indiqué Brees en conférence de presse après la rencontre. Chaque match a son histoire, mais la plupart d’entre eux se jouent au troisième ou au quatrième quart. Ça prend une contribution de tout le monde, des gros jeux en défense, en attaque et sur les unités spéciales. Ce sont toutes des victoires d’équipe et heureusement, on a été capable de le faire lors des éliminatoires.»

Le quart de 39 ans a complété 73,7 % de ses passes pour 301 verges et deux majeurs.

Une dernière fois?

Pour sa part, Foles a réussi 18 de ses 30 passes pour 201 verges et un touché, en plus d'inscrire un majeur au sol. Il a également été victime de deux interceptions. À moins d’une grosse surprise, il s’agissait du dernier match de Foles dans l’uniforme des Eagles, lui qui obtiendra un salaire de 20 millions $ en 2019.

«Je ne veux pas m’en inquiéter présentement, a-t-il dit après la rencontre. Je veux seulement profiter du vol de retour avec mes coéquipiers et nous allons voir pour la suite. Je sais que nous avons tout donné ce soir [dimanche] et c’est pourquoi nous devons garder la tête haute.»

En vertu de leur statut de champions d'association durant le calendrier régulier, les Saints recevront les Rams de Los Angeles lors de la finale de la Nationale, dimanche après-midi.