SPO-HOCKEY-CANADIENS-FLAMES

Crédit : Ben Pelosse / JdeM

LNH

Flames: le premier rang, ce n'est pas assez

Publié | Mis à jour

Si les Flames de Calgary se retrouvent au premier rang de l’Association de l’Ouest, l’entraîneur-chef Bill Peters n’est pas encore complètement satisfait.

«Nous n’avons pas bien joué depuis un bon moment et ç’a été masqué par le fait que nous avons obtenu des victoires», a mis en garde Peters, vendredi soir, après le gain de 4 à 3 des Flames, au Saddledome, face aux Panthers de la Floride.

«Nous continuons de gagner et nous pensons que nous jouons bien et que c’est suffisant, a ajouté Peters. Nous croyons que l’effort est suffisant, que l’exécution est assez bonne quand, en réalité, ce n’est pas au niveau où ça devrait être.»

Peu importe les constats de l’entraîneur, les Flames montrent une surprenante fiche de 29-13-4 après 46 rencontres. Ils ont également un dossier de 14-4-4 à la maison.

À l’attaque, Johnny Gaudreau et Sean Monahan dominent l’équipe avec respectivement 67 et 55 points. Le défenseur Mark Giordano apporte également une grande contribution avec ses 44 points.

Une reprise de 2004?

Malgré la formidable saison des Flames, qui se retrouvent par ailleurs au deuxième échelon du classement général, il y a encore loin de la coupe aux lèvres. Seul le Lightning de Tampa Bay compte plus de points qu’eux depuis le début de la saison. Bien peu de gens osent toutefois imaginer qu’on pourrait assister à une reprise de la finale de la Coupe Stanley de 2004, où le Lightning avait vaincu les Flames en sept matchs.

À court terme, Peters croit plutôt que les Flames doivent s’en remettre aux détails pour obtenir des victoires plus convaincantes.

«Le vent a tourné en deuxième période, a justement analysé Peters, à propos de la victoire face aux Panthers. Je pense que ç’a changé au cercle des mises en jeu. Nous étions mauvais en début de match et nous avons ensuite commencé à gagner des mises en jeu. Nous avions davantage la rondelle et ç’a mené à quelques tirs et à plus de temps dans la zone offensive. On a commencé à bâtir notre match à partir de là.»

En congé samedi, les Flames concluront un séjour de cinq matchs à domicile en affrontant les Coyotes de l’Arizona, dimanche, les Sabres de Buffalo, mercredi, et les Red Wings de Detroit, vendredi.