Crédit : AFP

MLB

Cinq moments mémorables de Russell Martin avec les Blue Jays

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Échangé aux Dodgers de Los Angeles vendredi, le Québécois Russell Martin aura disputé quatre saisons avec les Blue Jays de Toronto. Voici quelques moments marquants de son passage avec la formation torontoise.

Un contrat lucratif

C’est le 20 novembre 2014 que Russell Martin a été présenté officiellement à Toronto lors d’une conférence de presse en compagnie du directeur général des Blue Jays Alex Anthopoulos. Le receveur québécois avait alors 82 millions de bonnes raisons de sourire, ce qui représente le montant versé par la formation torontoise pour une entente de cinq ans. Il s’agit là du contrat le plus lucratif que Martin décrochera au cours de sa carrière.

De passage à Montréal

Chaque visite à Montréal a eu une saveur particulière pour Russell Martin dans le cadre des matchs préparatoires des Blue Jays présentés au Stade olympique. Il n’oubliera jamais son premier passage survenu en avril 2015. C’était un rêve pour lui de jouer dans la ville qui l’a vu grandir avec un uniforme du baseball majeur sur le dos. Il a notamment partagé le moment avec son père, qui avait été invité à jouer l’hymne national au saxophone.

Un circuit opportun

De 2015 à 2018, Russell Martin a frappé un total de 67 circuits dans l’uniforme des Blue Jays, dont un durant les éliminatoires. Parmi toutes ces longues balles, un circuit de trois points frappé le 23 septembre 2015, en septième manche, dans une victoire de 4 à 0 face aux Yankees de New York compte parmi les plus mémorables. Les Blue Jays poursuivaient alors leur route vers le titre de la section Est de la Ligue américaine.

Dans les éliminatoires...

Deux fois plutôt qu’une, soit en 2015 et 2016, Martin et les Blue Jays ont vécu des moments grisants dans les éliminatoires en battant les Rangers du Texas dans une série de division. La formation torontoise avait toutefois été écartée ensuite par les Royals de Kansas City en finale de l’Américaine en 2015, puis par les Indians de Cleveland l’année suivante.

Un départ à l’arrêt-court

Si la saison 2018 n’a pas été sa meilleure offensivement, Russell Martin a su démontrer qu’il est capable d’être polyvalent en défensive. Il a même été employé trois fois à l’arrêt-court, dont durant un match complet, le 26 mai, au Citizens Bank Park, à Philadelphie. Occupant son poste de receveur lors de 71 matchs, il a aussi évolué au troisième coussin à 21 reprises. Afin de remercier son vétéran, le gérant des Jays John Gibbons a même permis à Martin d’œuvrer comme gérant pour le dernier affrontement du club torontois en 2018.