Ski et planche

Mikaël Kingsbury poursuit sa domination à Calgary

Publié | Mis à jour

Et de 53 ! Mikaël Kingsbury a ajouté une victoire de Coupe du monde à sa collection jamais achevée, samedi, en s’adjugeant l’épreuve des bosses à Calgary.

Reconnu pour se fondre dans n’importe quel type de parcours, il en a encore fait la démonstration sur celui du Parc olympique, soumis à une température valsant autour du point de congélation. Dans des conditions de course changeantes, il a tout de même dominé coup sur coup la qualification de vendredi, la première finale de samedi et l’ultime concours de six concurrents.

Dans les circonstances, le chapeau de cowboy remis traditionnellement aux occupants du podium de ce rendez-vous annuel en Alberta lui allait plutôt bien.

«Ça super bien été, même si la piste et les conditions n’étaient pas évidentes. Il faisait chaud et la neige changeait. J’ai réussi une bonne première finale et, avec mon score (84,10), je savais que j’étais capable de refaire ensuite la même descente et d’aller chercher la victoire. J’ai vu qu’il n’y avait pas eu de descente exceptionnelle avant moi, alors ça a été un peu plus facile aujourd’hui, malgré que ce ne fut pas évident d’être constant toute la journée», a commenté le patron de la montagne qui, grâce à un pointage de 84,17, a devancé au tableau final le Suédois Walter Wallberg (80,98) et le Japonais Daichi Hara (78,14).

Constance

Laurent Dumais, seul autre Québécois parmi les 16 concurrents promus dans les rondes éliminatoires, a terminé 10e. Philippe Marquis, à sa première compétition depuis une opération au genou droit après les Jeux olympiques, a été crédité du 18e rang, suivi de Kerrian Chunlaud (28e), Simon Lemieux (31e), Gabriel Dufresne (37e) et Elliot Vaillancourt (47e).

La constance, si importante à Kingsbury, vaut autant pour chaque Coupe du monde que pour l’ensemble de sa carrière. Sa séquence actuelle de victoires se situe à sept. Il frappe 4 en 4 depuis le début de la saison et la Fédération internationale de ski pourrait déjà lui expédier par la poste son huitième globe de cristal de la discipline.

«Je ne veux pas lâcher. C’est un bon début de saison pour moi et j’essaie d’être meilleur à chaque course. Ma saison a bien commencé, j’ai réussi à créer un momentum et aussi à créer une avance au classement général. L’important maintenant, c’est de “peaker” à Deer Valley aux championnats du monde, mais je pense être en bonne position pour le faire», a exprimé le phénomène originaire de Deux-Montagnes.

Chez les femmes, Justine Dufour-Lapointe, seule Canadienne qualifiée pour l’ultime finale, a pris le cinquième rang. La Kazakh Yulia Galysheva, médaillée de bronze aux Jeux de Pyeongchang, a remporté le concours devant la championne olympique, la Française Perrine Laffont, et l’Américaine Jaelin Kauf. Chloé Dufour-Lapointe a terminé huitième.

À suivre

Ce cirque des bosses passera par Lake Placid, le vendredi 18 janvier, avant de poursuivre son chemin vers Mont-Tremblant, en vue de l’épreuve du samedi 26. La compétition dans les Laurentides servira de générale avant les épreuves en simple et en parallèle lors des championnats mondiaux en Utah, les 8 et 9 février.

Le patron Kingsbury vient de nous rappeler qu’il a encerclé depuis longtemps ces deux dates sur son calendrier.