LNH

Sergei Bobrovsky : «ça restera dans le vestiaire, entre nous»

Publié | Mis à jour

Le gardien de but des Blue Jackets de Columbus Sergei Bobrovsky était de retour dans l’entourage de l’équipe, vendredi, après avoir été suspendu un match par l’organisation.

En effet, le Russe a été contraint de rater l’affrontement contre les Predators de Nashville, jeudi, car il n’aurait pas respecté certaines valeurs des Blue Jackets.

Bobrovsky et le directeur général Jarmo Kekalainen se sont rencontrés avant la pratique de la formation de l’Ohio et le gardien devrait être en uniforme pour le duel contre les Capitals de Washington, samedi.

«Je tire toujours de la fierté d’être un bon coéquipier, que je joue ou que je ne joue pas, a révélé Bobrovsky au site internet de la Ligue nationale de hockey (LNH). C’est ce que j’ai dit à l’organisation. C’est arrivé, nous avons résolu le problème et nous passons à autre chose.»

«Ce qui est arrivé est dommage pour les partisans. La situation restera cependant dans le vestiaire, entre nous», a-t-il ensuite ajouté.

Passer à autre chose

Celui dont le contrat prendra fin cette saison a également ajouté que la situation n’est pas en lien avec l’entraîneur-chef John Tortorella, tandis que Kekalainen a indiqué que la situation contractuelle de son gardien n’était pas en cause.

«Ça n’a aucun rapport avec ces éléments, a expliqué le DG. C’est un événement séparé, que nous avons réglé. [...] Nous avons des valeurs que nous avons établies ici et nous devons les respecter, que nous soyons une vedette, une super vedette ou un joueur de quatrième trio, le plus haut salarier, le plus bas ou dans la moyenne. Tout le monde se doit d’être sur la même longueur d’onde.»

Pour sa part, Tortorella n’a pas voulu parler de cette situation avec les médias présents à Columbus.

«On passe à autre chose, a-t-il dit. Nous avons géré ça dans le vestiaire et on poursuit nos activités.»

Cette saison, Bobrovsky a maintenu une fiche de 18-13-1, une moyenne de buts accordés de 2,87 et un taux d’efficacité de ,906. Récipiendaire du Trophée Vézina remis au meilleur gardien de la LNH à deux reprises (2013 et 2017), l’athlète de 30 ans s’attend à finir la saison avec les Blue Jackets.

«Je suis ici. Je vais jouer ici. Je vais faire de mon mieux, comme je l’ai toujours fait pour mon équipe, pour l’organisation, pour les partisans et pour la ville. J’ai toujours travaillé fort et je vais continuer de le faire.»