FBN-SPO-NEW-ENGLAND-PATRIOTS-V-PITTSBURGH-STEELERS

Crédit : AFP

NFL

Les Steelers ne libéreront pas Antonio Brown

Publié | Mis à jour

Le président et propriétaire des Steelers de Pittsburgh, Art Rooney II, a commenté pour la toute première fois l’épineux dossier du receveur de passes Antonio Brown, jeudi.

En entrevue avec le quotidien «Pittsburgh Post-Gazette», l’homme de 66 ans a révélé que sa formation ne libérera pas le receveur étoile, et ce malgré qu’il ait raté des pratiques et une séance d’équipe en marge du dernier affrontement des Steelers en 2018, contre les Bengals de Cincinnati.

«Nous allons regarder toutes les options, mais nous n’allons pas le libérer. Cette option n’est pas sur la table, mais toutes les autres le sont», a indiqué le propriétaire.

Rooney n’a cependant pas exclu que Brown soit envoyé sous d’autres cieux lorsqu’il a été questionné sur cette possibilité.

«Je n’utiliserai pas ces mots [un échange], mais toutes les options sont sur la table, a poursuivi Rooney. Nous avons deux mois avant de pouvoir faire quoi que ce soit. Il n’y a pas d’urgence présentement. Nous allons voir comment les choses se dérouleront. Peut-être qu’il décidera de venir nous parler un jour et nous pourrons mieux le comprendre. Nous verrons.»

Silence radio

Le petit-fils du fondateur des Steelers a révélé que Brown ne donnait plus aucun signe de vie. L’athlète de 30 ans a refusé de répondre aux nombreux appels du propriétaire, de l’entraîneur Mike Tomlin et de ses coéquipiers depuis son départ avec fracas d’une pratique des siens. Il s’était notamment enguirlandé avec le quart-arrière Ben Roethlisberger avant de quitter le terrain.

«Je crois qu’il y a plus que cet incident à la pratique, a expliqué Rooney. C’est l’une des raisons pour laquelle j’aurais aimé lui parler. Je voudrais comprendre comment ça s’est rendu là.»

Malgré sa disparition, Brown s’était tout de même pointé au Heinz Field pour y affronter les Bengals. L’équipe lui a alors expliqué qu’il ne jouerait pas et il a quitté le stade après les deux premiers quarts. Il a ensuite demandé publiquement de quitter les Steelers.