Jimmy Howard

Photo : Jimmy Howard Crédit : AFP

LNH

Aux 4 coins de la LNH: Jimmy Howard veut absolument rester à Detroit

Agence QMI

Publié | Mis à jour

 Rares sont les joueurs qui ont la chance de disputer l’ensemble de leur carrière avec une même équipe. Le gardien des Red Wings de Detroit Jimmy Howard, qui pourrait devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet prochain, a exprimé ce souhait, songeant du même coup aux autres membres de sa famille. 

 «Évidemment, je veux rester ici, a indiqué Howard, dans une entrevue publiée sur le site web de la Ligue nationale de hockey [LNH]. Cette ville est devenue la maison, par seulement pour moi, mais pour ma famille aussi. Je ne souhaite pas déménager. Ça signifierait énormément pour moi d’être en mesure de terminer ma carrière à Detroit.» 

 Âgé de 34 ans, Howard a participé à 491 matchs de saison régulière et à 48 autres lors des séries éliminatoires depuis ses débuts avec les Red Wings en 2005. Il a ainsi adopté Detroit avec sa femme Rachel et leurs trois enfants. 

 «Je sens que j’ai encore beaucoup de bon hockey devant moi, a ajouté Howard, qui écoule les derniers mois d’un contrat de six ans. Est-ce que je vois la lumière au bout du tunnel? Oui. C’est là, définitivement. Je vieillis et je réalise que ça devient de plus en plus une ligue pour les jeunes. Mais en même temps, je veux continuer à jouer.» 

 Howard devrait en savoir davantage sur son avenir d’ici le 25 février, date limite des transactions dans la LNH. Le directeur général Ken Holland a déjà prévu rencontrer les représentants du gardien au cours des prochaines semaines. 

 Howard, lui, aura l’occasion de représenter les Red Wings au match des étoiles, les 25 et 26 janvier. 

 Moins rares chez les gardiens  

 Comme Howard, quelques gardiens actuels ont défendu le filet pour une seule formation depuis leurs débuts dans la LNH. C’est le cas notamment des vétérans Henrik Lundqvist (Rangers de New York), Pekka Rinne (Predators de Nashville), Carey Price (Canadien de Montréal), Jonathan Quick (Kings de Los Angeles), Tuukka Rask (Bruins de Boston), Braden Holtby (Capitals de Washington) et Corey Crawford (Blackhawks de Chicago). 

 Dans l’histoire des Red Wings, Howard vient au troisième rang pour le plus grand nombre de victoires en saison régulière, avec 232. Il est devancé par Terry Sawchuk (350) et Chris Osgood (317).

Nick Foligno a retrouvé le sourire

Le capitaine des Blue Jackets de Columbus, Nick Foligno, a reçu de bonnes nouvelles récemment, puisque sa fille se remet bien d’une opération au cœur, de sorte qu’il était prêt à renouer avec l’action, jeudi, à l’occasion d’un duel contre les Predators de Nashville.

Présent à l’entraînement des siens en matinée, l’attaquant avait dû s’absenter momentanément pour se retrouver au chevet de son enfant. Celle-ci est née avec une malformation cardiaque, problème l’ayant obligée à passer sous le bistouri quelques semaines après sa naissance, et a subi une nouvelle intervention chirurgicale à Boston, dernièrement.

«Elle va très bien, elle se rétablit de la bonne façon. C’est agréable de la voir avec ses frères; elle oublie dès lors qu’elle vient de traverser une épreuve pour le moins traumatisante. On doit d’ailleurs la ralentir un peu. Par contre, c’est un très bon signe», a expliqué le hockeyeur au compte Twitter des Jackets.

«Ça peut paraître un euphémisme, mais voilà pourquoi je me soucie autant de cette ville et de cette équipe», a-t-il ajouté en soulignant les préoccupations d’autrui et les vœux à l’égard de sa famille.

Le dernier match auquel Foligno a participé avant celui de jeudi remontait au 28 décembre. Avant de débarquer sur la patinoire en soirée, il avait inscrit 10 buts et autant de mentions d’aide pour 20 points en 37 parties cette saison.