SPO-CANADA VS CZECH REPUBLIC

Crédit : BOB FRID - AGENCE QMI

LHJMQ

Alexis Lafrenière donne raison à Tim Hunter

Publié | Mis à jour

Alexis Lafrenière n’en veut pas à Tim Hunter pour sa sortie virulente à son endroit lors du récent Championnat mondial de hockey junior, même qu’il donne raison à l’entraîneur-chef d’Équipe Canada.

Déçu de son rendement, Hunter avait notamment déclaré, après la victoire de son équipe face au Danemark, que le patineur de 17 ans «patinait en rond comme s'il s'agissait d'une séance de patinage libre».

En analysant ses propres performances, Lafrenière estime qu’il devra améliorer certains aspects de son jeu pour faire partie des meneurs qui tenteront, l’an prochain, de ramener la médaille d’or au pays

«Je ne suis pas déçu de mon utilisation, a raconté l’attaquant de l’Océanic de Rimouski. J’ai essayé de progresser tout au long du tournoi. Peu importe le temps de glace que j’avais, je voulais jouer le meilleur hockey possible. J’ai respecté mon rôle et essayé d’avoir un maximum de plaisir. Ils (les dirigeants de Hockey Canada) m’ont dit de mieux travailler sans la rondelle et d’être plus conscient de mon jeu dans ma zone. Ce sont de bons conseils et je vais tenter de les respecter.»

Gagner avec l’Océanic

Avant de penser au prochain Championnat du monde, Lafrenière souhaite aider l’Océanic à surprendre dans les séries éliminatoires de la LHJMQ.

Les récentes acquisitions de Serge Beausoleil lui font croire que Rimouski pourrait véritablement jouer les trouble-fêtes le printemps prochain.

«On a fait de très bons échanges. On s’est vraiment améliorés et cela paraît sur la glace. Quand on joue comme nous l’avons fait contre Drummondville (mercredi dernier), nous sommes l’une des meilleures équipes dans le circuit. On n’a pas peur de personne. Chaque soir, notre groupe va travailler extrêmement fort en équipe.»

L’Océanic poursuivra sa séquence de trois matchs en quatre jours, vendredi soir, en recevant le Phoenix de Sherbrooke au Colisée Financière Sun Life.